Le Conseil fédéral adopte le rapport d’évaluation de l’exercice de conduite stratégique 2017

Berne, 09.05.2018 - En juin 2016, le Conseil fédéral a chargé la Chancellerie fédérale d’organiser, de mener et d’évaluer un exercice de conduite stratégique (ECS). L’ECS 17 prévoyait plusieurs attentats terroristes en Suisse. Il a été mis en œuvre en étroite coopération avec le can-ton de Genève. Lors de sa séance du 9 mai 2018, le Conseil fédéral a adopté le rapport d’évaluation de l’exercice.

Le rapport dresse un bilan des principaux enseignements tirés de l'exercice qui a eu lieu les 16 et 17 novembre 2017, au cours duquel les participants ont eu à maîtriser une crise complexe, composée de plusieurs éléments extraordinaires, en ne disposant que d'informations lacunaires. L'évaluation portait sur la réflexion au niveau stratégique, les méthodes de travail des états-majors de crise, la coordination, les procédures et la communication.

Conformément au scénario, le Conseil fédéral et les états-majors de crise devaient faire face aux conséquences aux niveaux cantonal, national et international de plusieurs attentats terroristes perpétrés en Suisse. Pour les participants, la gageure a été de maîtriser simultanément une fuite radioactive potentielle dans la région de Berne ainsi que des attentats terroristes et une prise d'otages dans le bâtiment de l'ONU à Genève.

Évaluation

Près de 60 observateurs ont suivi la manière de travailler des états-majors de crise. Le rapport s'appuie principalement sur leurs conclusions, complétées par l'analyse des produits réalisés pendant l'exercice et les résultats de l'autoévaluation effectuée par les états-majors à l'issue de l'exercice.

Enseignements

Le rapport montre que le Conseil fédéral et les états-majors de crise se sont attelés activement à relever les défis proposés par le scénario. Une coordination étroite et des échanges soutenus ont eu lieu avec le Canton de Genève aux niveaux politique et opérationnel. Les contacts ont été mis à profit pour obtenir des informations, coordonner des actions et clarifier les responsabilités. Le Conseil fédéral a tenu deux séances extraordinaires. La mise sur pied d'un état-major de crise ad hoc, dirigé par la présidente de la Confédération en exercice en 2017 et composé de personnes-clefs de tous les départements, s'est révélée efficace dans la gestion de la crise. L'état-major ad hoc a contribué à compléter les informations des différentes autorités impliquées et à coordonner leurs actions.

La difficulté principale à laquelle les participants se sont heurtés a été de se faire une image complète de la situation, adéquate du point de vue stratégique, en étant confrontés aux événements simultanés qui composaient la crise. En outre, des incertitudes concernant différents processus de la gestion des crises ont été à l'origine de décisions tardives. Les méthodes de travail des états-majors et la communication recèlent également un potentiel d'amélioration. Le rapport d'évaluation contient dix recommandations visant à améliorer la gestion des crises au niveau de la Confédération.

Les ECS ont lieu tous les quatre ans. Leur planification et leur exécution sont désormais coordonnées avec les exercices du Réseau national de sécurité (ERNS). L'ERNS de 2019 servira ainsi à approfondir certains aspects de l'ECS 17 au niveau opérationnel.

Le rapport d'évaluation est disponible sur le site Internet de la Chancellerie fédérale, sous: www.bk.admin.ch > Documentation > Aide à la conduite stratégique > Exercice de conduite stratégique (ECS).


Adresse pour l'envoi de questions

André Simonazzi
Porte-parole du Conseil fédéral
Tél. :+41 58 462 37 03
andre.simonazzi@bk.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Chancellerie fédérale
http://www.bk.admin.ch/index.html?lang=fr

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-70713.html