Dans les sols compactés, les racines n’atteignent pas l’eau

Zürich-Reckenholz, 03.05.2018 - Les véhicules agricoles deviennent de plus en plus gros et de plus en plus lourds; le sol est littéralement mis sous pression. Lors d'un essai sur le terrain, les chercheurs-euses d'Agroscope et de l'ETH ont étudié comment le compactage du sol affecte la croissance des racines, l'absorption de l’eau, la facilité d’accès à cette ressource et le rendement de la production végétale. Conclusion: la croissance des racines dans un sol compacté est à tel point limitée que les plantes n'atteignent pas l'eau disponible dans le sous-sol, ce qui a des répercussions négatives sur le rendement.

La tendance est aux machines agricoles plus puissantes et généralement plus lourdes. Ces dernières compactent le sol. Dans le cadre d’un essai longue durée sur le compactage du sol (voir ci-dessous) sur le site d’Agroscope Reckenholz, des recherches détaillées ont été menées pour savoir comment le maïs se développe dans un sol compacté et non compacté.

Un cercle vicieux

Dans un sol compacté, les racines rencontrent une importante résistance mécanique. Par conséquent, elles peuvent moins pousser en profondeur et trouvent une échappatoire en poussant latéralement, ce qui donne un système racinaire plat. C’est pourquoi elles ne peuvent puiser l'eau dont elles ont besoin que dans une couche de sol limitée proche de la surface, couche qui s'assèche rapidement. La résistance mécanique en devient donc encore plus élevée et le système racinaire encore plus plat – c’est un véritable cercle vicieux.

Le développement des plantes en surface en souffre, et de ce fait, le rendement aussi. Le problème ne vient donc pas des réserves en eau du sol, mais du compactage qui empêche les plantes d'atteindre l'eau dans le sous-sol.

La publication complète est disponible ici : Colombi T., Torres L.C., Walter A. & Keller T. 2018. Feedbacks between soil penetration resistance, root architecture and water uptake limit water accessibility and crop growth - a vicious circle. Science of the Total Environment, 626, 1026-1035.

Informations sur le contexte de l’essai

En 2014, l'essai longue durée sur le «compactage du sol» a débuté sur le site d’Agroscope Reckenholz. Le projet commun d'Agroscope et de l'ETH a été réalisé dans le cadre du Programme national de recherche (PNR) 68 «Ressource Sol» du Fonds national suisse (FNS).

Les questions:

-       À quelle vitesse les fonctions du sol se rétablissent-elles après un compactage ?

-       Quels mécanismes influencent le rétablissement ?

-       Quels modes d’exploitation peuvent éventuellement accélérer la régénération?

Les procédés de compactage:

-       compactage de la totalité de la surface

-       voies de passage compactées

-       aucun compactage

Les modes d’exploitation:

-       jachère nue (régénération naturelle sans plante et sans travail du sol)

-       prairie permanente (régénération naturelle avec des plantes, sans travail du sol)

-       rotation sans travail mécanique du sol

-       rotation avec travail mécanique du sol

La rotation jusqu’ici:

-       2014: triticale

-       2015: maïs-ensilage

-       2016: blé d’automne

-       2017: colza

-       2018: orge d’automne


Adresse pour l'envoi de questions

Thomas Keller
Agroscope
Reckenholzstr. 191, 8046 Zurich / Suisse
thomas.keller@agroscope.admin.ch
+41 79 575 26 11

Carole Enz, Service Médias
Corporate Communication Agroscope
Schloss 1, 8820 Wädenswil
carole.enz@agroscope.admin.ch
+41 58 460 62 72



Auteur

AGROSCOPE
http://www.agroscope.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-70632.html