Le Réseau national de sécurité a tenu sa sixième cyber-landsgemeinde

Berne, 26.04.2018 - La sixième cyber-landsgemeinde du Réseau national de sécurité (RNS) s’est déroulée en ce jeudi 26 avril 2018 à Berne. Plus de 100 représentants de la Confédération, des cantons et de l’économie privée se sont penchés sur les travaux consécutifs à la première Stratégie nationale de protection contre les cyberrisques (SNPC) et ont discuté en ateliers de divers champs thématiques pertinents dans ce contexte. Les participants ont saisi l’occasion de formuler leurs attentes par rapport à la mise en œuvre de la deuxième stratégie qui vient tout juste d’être approuvée.

À la fin 2017, la première SNPC est arrivée au terme de sa période de validité. La sixième cyber-landsgemeinde a permis de dresser le bilan du point de vue des acteurs concernés et de passer en revue la collaboration renforcée durant ces cinq dernières années. Pour rappel, la SNPC comprenait seize mesures qui ont été mises en œuvre de façon décentralisée par les unités organisationnelles compétentes de l’administration fédérale, en coopération avec les associations et les exploitants d’infrastructures critiques ; dans ce processus, le RNS occupait une fonction d’interface pour la mise en œuvre de la SNPC dans les cantons. Il a ensuite été communiqué aux participants dans quelle mesure les leçons tirées de la première SNPC ont pu être intégrées dans la deuxième Stratégie nationale de protection contre les cyberrisques (SNPC II) et quelles mesures doivent être mises en œuvre par les cantons ces cinq prochaines années. Ceux-ci ont été consultés à propos de la SNPC II et ont contribué à son élaboration.

L’après-midi, les participants ont tout d’abord été répartis dans quatre ateliers. Les responsables des groupes de travail y ont approfondi les questions mises en avant dans leurs exposés : le développement et l’introduction de standards minimaux dans le domaine informatique, les nouvelles formes de cybercriminalité et la difficulté à les sanctionner, la diminution des vulnérabilités informatiques qui permet d’améliorer la résilience ainsi que, pour terminer, la pertinence d’une meilleure évaluation de la menace dans le cyberespace.

Au vu de l’approbation de la SNPC II la semaine dernière, la cyber-landsgemeinde s’est donc déroulée à un moment opportun. Avec la vérification actuellement en cours de la structure de la Confédération dans le domaine des cyberrisques, la cyber-landsgemeinde a également permis aux acteurs présents de formuler leurs attentes concernant la mise en œuvre de mesures concrètes.


Adresse pour l'envoi de questions

Karin Suini
porte-parole du DDPS
058 464 50 86


Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Office fédéral de la protection de la population
http://www.bevoelkerungsschutz.admin.ch/

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-70580.html