Le Conseil fédéral adopte la deuxième stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques

Berne, 19.04.2018 - Dans la stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques (SNPC) pour les années 2018 à 2022, le Conseil fédéral tient compte de l'importance accrue des cyberrisques. La stratégie adoptée par le Conseil fédéral lors de sa séance du 18 avril 2018 montre comment la Confédération entend faire face aux cyberrisques en collaborant avec les milieux économiques, les cantons et les hautes écoles et quelles mesures seront mises en œuvre ces cinq prochaines années.

Les cyberrisques influencent notre quotidien. Ces derniers temps, les médias ont rapporté des vagues d'attaques massives qui ont causé des dommages importants dans le monde, mais aussi d'autres attaques ciblées qui, à des fins politiques, ont visé des infrastructures étatiques en vue d'actes d'espionnage ou de sabotage.

La SNPC, une base commune

Le Conseil fédéral entend lutter activement contre les cyberrisques et prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité du pays face aux menaces provenant du cyberespace. À cet effet, il a adopté la nouvelle SNPC pour les années 2018 à 2022. Cette dernière repose sur les travaux réalisés dans le cadre de la première stratégie (qui concernait les années 2012 à 2017) en l'étendant si nécessaire et en la complétant par de nouvelles mesures afin qu'elle réponde aux menaces actuelles. Élaborée ces derniers mois en collaboration avec les milieux économiques, les cantons et les hautes écoles, cette deuxième SNPC constitue la base permettant les efforts communs requis afin de réduire les cyberrisques.

Mesures diverses

La stratégie définit sept objectifs qui devront être atteints dans dix champs d'action. Très variées, ces mesures vont de l'acquisition de compétences ou de connaissances et de la promotion de la coopération internationale aux mesures de cyberdéfense mises en œuvre par l'armée et le Service de renseignement de la Confédération, en passant par le renforcement de la gestion des incidents et des crises ainsi que par la collaboration en matière de poursuite pénale des cyberattaques. Dans le cadre du nouveau champ d'action concernant la normalisation et la réglementation, la Confédération collaborera avec les milieux économiques afin de développer des normes minimales en matière de cybersécurité et d'évaluer l'opportunité d'introduire des obligations d'annoncer les cyberincidents.

Plan de mise en œuvre en cours

Pour mettre en œuvre les mesures prévues de la manière la plus rapide et efficace possible, la Confédération examine actuellement ses structures dans le domaine des cyberrisques. Sur la base de cet examen, la Confédération établira, en collaboration avec les cantons, les milieux économiques et les hautes écoles, un plan de mise en œuvre de la SNPC, dans lequel elle déterminera les responsabilités pour les différentes mesures, les fonds à utiliser et les délais à respecter.


Adresse pour l'envoi de questions

Roland Meier, porte-parole du DFF
n° tél. +41 58 462 60 86, roland.meier@gs-efd.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral des finances
http://www.dff.admin.ch

Office fédéral de la protection de la population
http://www.bevoelkerungsschutz.admin.ch/

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-70482.html