L’armée a éliminé 237 ratés en 2017

Berne, 17.04.2018 - La Centrale d’annonce des ratés exploitée par l’Armée suisse a pu éliminer 237 ratés grâce à 641 annonces reçues l'an dernier. Bien que ce nombre soit en légère hausse par rapport à l'année précédente, la tendance baissière de ces dix dernières années se confirme.

En 2017, la Centrale d’annonce des ratés de l’armée (CAR) a reçu 641 annonces (573 en 2016). Grâce à ces annonces, 2900 objets ont pu être éliminés (2101 en 2016), parmi lesquels environ 8 % étaient effectivement des ratés (soit 237 objets ; 205 en 2016). Dans 47 % des cas, il s’agissait de munitions abandonnées (soit 1351 objets ; 1119 en 2016) et dans 45 % des cas, de restes de munitions (soit 1312 objets ; 777 en 2016). Cette hausse des objets éliminés s'explique par un nombre d'annonces environ 11 % plus élevé dans le même laps de temps. Malgré cette légère hausse, la tendance baissière de ces dix dernières années se confirme. On peut supposer que la tendance à la baisse pour les ratés va se poursuivre ces prochaines années en raison de deux facteurs : la diminution des activités de tir et l'utilisation de systèmes d'allumage modernes.

80 % des annonces provenaient de civils, 10 % de la troupe et les 10 % restants de la police. Les cantons de Berne, des Grisons et du Valais ont été les plus prompts à contacter la CAR, avec respectivement 138, 95 et 93 annonces.

La CAR est intégrée au Commandement chargé de l’élimination des munitions non explosées et du déminage, qui assume diverses tâches en Suisse et engage du personnel pour le déminage militaire et humanitaire à l’étranger. Ce commandement s’occupe tant de recevoir et de traiter les annonces de ratés dans notre pays que de mener, en collaboration avec les divisions territoriales et d’autres partenaires, des campagnes de nettoyage régulières sur des places de tir et dans des zones de buts de l’Armée suisse. En 2017, quatre campagnes ont permis d’évacuer 28,55 tonnes de restes de munitions ainsi que de découvrir et d’éliminer 66 ratés. La comparaison avec les années antérieures montre que la réduction des activités de tir de l’Armée suisse entraîne une diminution des restes de munitions militaires.

En cas de découverte d’un objet suspect, il ne faut en aucun cas le toucher. Il convient de marquer l’emplacement de manière visible et d’appeler la police (117) ou de transmettre le formulaire ad hoc dûment rempli www.armee.ch/blindgaenger à la CAR. Et pour aller encore plus vite, une application gratuite d’annonce des ratés, « Blindgänger », est disponible pour smartphones Android et iPhone sur les AppStores habituels. Conformément aux Directives du 15 janvier 2009 pour la prévention d’accidents avec des ratés édictées par le DDPS, un particulier peut recevoir une prime allant jusqu’à 100 francs si son annonce peut permettre d’éviter un accident. En 2017, 8400 francs ont été alloués à cette fin, contre 8050 en 2016.


Adresse pour l'envoi de questions

Delphine Allemand
Porte-parole de l’armée
058 463 22 58



Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-70454.html