Vif intérêt pour l’exploitation de stations de recharge rapide sur les aires de repos des autoroutes

Berne, 23.03.2018 - Depuis le début de l’année, la législation permet d’exploiter des stations de recharge rapide pour véhicules électriques sur les aires de repos du réseau des routes nationales. L’appel à candidatures devrait être lancé cet été pour les investisseurs privés et les sociétés d’exploitation. Compte tenu de la forte demande, l’Office fédéral des routes (OFROU) a réuni ce vendredi à Berne les nombreux acteurs intéressés pour les informer des conditions cadres.

Les voitures électriques jouent un rôle de plus en plus important dans la circulation routière et contribuent à la réalisation des objectifs de la Confédération en matière de politique énergétique et climatique. C’est la raison pour laquelle le Conseil fédéral et le Parlement ont aménagé un cadre plus propice à la création d’un réseau performant de stations de recharge le long des routes nationales. Grâce à une modification de la loi sur les routes nationales décidée par le Parlement dans le cadre du fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA), il est possible depuis le début de l’année de proposer d’autres sources d’énergie sur les aires de repos autoroutières, notamment de l’énergie électrique.

L’OFROU devrait lancer cet été l’appel à candidatures pour l’exploitation de stations de recharge rapide. Les autorisations seront valables pour une durée maximale de 30 ans. Dans la mesure où la Confédération entend garantir une offre de grande qualité, adaptée aux besoins des clients et fiable, il est hautement nécessaire de renseigner les éventuels intéressés. Pour cette raison et compte tenu de la forte demande, l’OFROU a réuni ce vendredi les potentielles sociétés d’exploitation pour les informer des conditions cadres. Les participants ont également eu l’opportunité de faire part de leurs souhaits une nouvelle fois.

La Confédération prescrit notamment que la puissance de charge des stations de recharge rapide pour véhicules électriques devra atteindre au minimum 150 kW. L’énergie devra provenir essentiellement de sources renouvelables et être produite en Suisse. Par ailleurs, les trois types de connecteurs les plus courants (CCS, CHAdeMO et type 2) devront être proposés. Il devra être possible de régler avec les moyens de paiement usuels sur place et sans inscription préalable ni carte client. Les sociétés d’exploitation s’engageront à adapter régulièrement leur offre et leurs tarifs au marché.

Les autorisations pour l’exploitation de stations de recharge rapide seront délivrées par lots et non individuellement : un soumissionnaire se verra adjuger le marché pour 20 aires de repos. Les critères d’adjudication sont actuellement encore à l’étude. Ils seront définis par l’OFROU dans les prochaines semaines en tenant compte des remarques formulées.

Les frais liés à la fourniture d’une puissance électrique suffisante sur place seront préfinancés par l’OFROU. En moyenne, les charges devraient avoisiner le demi-million de francs par aire de repos. Ces coûts d’investissement seront compensés par une indemnité mensuelle que verseront les exploitants. L’OFROU mise sur un amortissement de son investissement au terme d’au moins deux périodes d’autorisation (soit après 60 ans au minimum). Ainsi, le premier exploitant ne devra pas supporter seul l’ensemble des coûts.

Les avis exprimés lors de la séance de ce jour vont désormais être examinés et seront pris en considération au cas par cas dans l’appel à candidatures. Cependant, compte tenu des travaux devant être réalisés sur les infrastructures électriques, les premières stations de recharge rapide ne devraient pas être mises en service avant fin 2019.

Sur les 1850 km du réseau des routes nationales, on dénombre un total de 100 aires de repos adaptées à l’exploitation de stations de recharge rapide. Ces aires sont équipées de toilettes, d’espaces verts, de bancs et parfois de petits stands de restauration rapide. Les 59 aires de ravitaillement abritent en revanche des stations-service, des restaurants et des commerces. Des stations de recharge rapide pour véhicules électriques sont déjà en service sur 24 aires de ravitaillement. Des travaux préparatoires ou de mise en œuvre sont en cours pour au moins 15 autres aires de ravitaillement. Ces dernières sont la propriété des cantons, tandis que les aires de repos font partie intégrante des routes nationales et appartiennent donc à la Confédération.


Adresse pour l'envoi de questions

Service de presse de l’OFROU, tél. : 058 464 14 91, info@astra.admin.ch


Auteur

Office fédéral des routes OFROU
http://www.astra.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-70207.html