Moins de marchandises et de camions à travers les Alpes

Berne, 15.03.2018 - En 2017, le volume de transport routier et ferroviaire de marchandises dans les Alpes suisses a diminué de 4 % par rapport à l’année précédente. La raison principale en est la fermeture de la Rheintalbahn près de Rastatt, qui a duré 50 jours. En conséquence, la part de marché du rail dans le fret transalpin est passée de 71 % à 70 %. L’interruption sur le réseau ferroviaire allemand n’a cependant pas déclenché d’avalanche de camions sur la route : au contraire, les trajets de poids lourds (954 000) ont encore diminué de 2,1 %.

L’Office fédéral des transports (OFT) publie aujourd’hui le rapport sur le transport de marchandises transalpin en 2017. Ce rapport révèle que le volume du fret ferroviaire a diminué de 5,3 % l’an dernier pour s’établir à 27,2 millions de tonnes. Cette situation est due à l’interruption de l’exploitation sur la ligne de la vallée du Rhin près de Rastatt et aux restrictions causées par les travaux de construction du corridor 4 mètres sur la ligne de Luino. Le transport par wagons complets, qui a particulièrement souffert des problèmes d’infrastructure, a perdu un cinquième de son volume par rapport à l’année précédente. En revanche, le transport combiné a augmenté : le transport de conteneurs et de semi-remorques (transport combiné non accompagné) a augmenté de 1,5 %, tandis que la chaussée roulante a progressé de 2,1 %. C’est ainsi que pour la première fois, plus de la moitié du volume de fret routier et ferroviaire a été acheminée en transport combiné à travers les Alpes suisses.

De moins en moins de courses de camions

Malgré l’interruption de la ligne de la vallée du Rhin, il n’y a pas eu de report significatif du fret du rail à la route : avec 954 000 trajets de camions, le chiffre pour 2017 est inférieur d’environ un tiers à celui de 2001, année où la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP) et l’augmentation progressive de la limite de poids à 40 tonnes ont créé de nouvelles conditions-cadres.

Par conséquent, le fret routier transalpin a continué à décliner malgré la tendance générale à la croissance du trafic. L’objectif prescrit par la loi pour l’année 2018 est de 650 000 trajets de camions. Sur mandat de la commission des transports et des télécommunications du Conseil national, l’OFT prépare une stratégie pour la mise en œuvre à moyen terme de cet objectif de transfert. Le rapport sera disponible d’ici à la fin de l’année.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports
Service de presse
+41 (0)58 462 36 43
presse@bav.admin.ch



Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-70110.html