L'Empa présente «station-service du futur» au salon de l’automobile de Genève

Dübendorf, St. Gallen und Thun, 22.02.2018 - A quoi pourrait ressembler la « station-service du futur » ? Quels services pourrait-elle offrir ? Quels carburants pourraient être proposés et de quelle provenance ? Des réponses possibles à ces questions sont données par l'Union Pétrolière, sur le stand du Salon de l’automobile de Genève qu'elle anime avec ses partenaires, l’institut de recherche Empa et Hyundai.

Pour la première fois en 2018, l'association des importateurs de pétrole suisses est invitée au traditionnel Salon de l'automobile où elle présente la station-service comme pivot central de la mobilité. Grâce à ses infrastructures et à sa logistique, la branche pétrolière joue un rôle clé dans la mobilité du futur.
La station-service est « toujours en mouvement », c'est certain. A l'avenir aussi, elle sera là pour répondre aux besoins de ses clients. Son offre de services s’est élargie : à la station-service, vous trouverez peut-être une pharmacie, un spa ou un point de retrait pour les colis.
Le cœur du métier a aussi beaucoup évolué. L’offre de carburants est plus étendue. En plus de l'essence et du gazole, on peut faire le plein de biocarburants, de carburants synthétiques, d'électricité et d'hydrogène. Carburants issus du surplus d’électricité renouvelable
L'Empa transporte les visiteurs jusqu’en 2035 sur le stand : en été, la Suisse « récolte » beaucoup plus d'électricité verte qu'elle n'en consomme. L'Empa présente un concept sur la façon dont ce surplus d’énergie peut être exploité pour la mobilité. Ainsi, on évite l’arrêt des installations solaires et éoliennes à des moments où elles sont particulièrement productives.
Le surplus d'électricité peut être converti en hydrogène, en méthane (gaz) ou en carburants liquides. Ces sources d’énergie sont surtout adaptées, en tant que carburants neutres en CO2, aux trajets longue distance et au transport de marchandises. L'Empa réalise et étudie de tels concepts dans son démonstrateur de mobilité « move » à Dübendorf, et teste la production et l'utilisation de tels carburants dans la réalité. Faire le plein d'hydrogène
A la « station-service du futur » du salon, tous les visiteurs peuvent faire un premier pas dans l'avenir du carburant, et essayer de faire le plein d’hydrogène sur un simulateur, en utilisant la pile à combustible Hyundai ix35 déjà produite en série.
Avec la pile à combustible ix35, Hyundai a été le premier constructeur automobile au monde à lancer la production en série d'un véhicule à pile à combustible en 2013. Cinq ans plus tard, Hyundai présente la génération suivante du Hyundai NEXO au Salon de l’automobile de Genève.


Adresse pour l'envoi de questions

Christian Bach
Automotive Powertrain Technologies
Tél. +41 58 765 41 37
Christian.Bach@empa.ch

Rédaction / Contact médias

Rainer Klose
Empa Communications
Tél. +41 58 765 47 33
Rainer.Klose@empa.ch



Auteur

Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche
http://www.empa.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-69893.html