Le Conseil fédéral approuve le message sur l’armée 2018

Berne, 14.02.2018 - Lors de sa séance du 14 février 2018, le Conseil fédéral a approuvé le message sur l’armée 2018 à l’intention du Parlement. Concernant les crédits d’engagement d’un montant total d’environ deux milliards de francs, il fixe trois priorités : moderniser certains systèmes des Forces aériennes, compléter l’équipement de la troupe et développer l’infrastructure d’instruction. Le Conseil fédéral demande de plus la mise hors service de systèmes partiels ou complets qui ne sont plus nécessaires, dont environ la moitié de la flotte des avions de combat F5-Tiger.

Les crédits d’engagement demandés visent à habiliter le Conseil fédéral à effectuer des investissements dans l’armement et l’immobilier de l’armée. Les crédits, d’un montant de 2053 millions de francs, se répartissent comme suit : 848 millions pour le programme d’armement, 742 millions pour les crédits-cadres concernant le matériel d’armée et 463 millions pour le programme immobilier du DDPS. La mise hors service de systèmes d’armes demandée consiste à mettre hors service des systèmes partiels ou complets qui ne sont plus nécessaires.

Moderniser les systèmes des Forces aériennes

Dans le domaine de la conduite au sein des Forces aériennes, un maintien de la valeur des radars secondaires (114 millions de francs) et des radars primaires (16 millions de francs) est entre autres demandé pour le système de surveillance de l’espace aérien Florako. Il est prévu en même temps de remplacer l’infrastructure au sol de radiocommunication aérienne (126 millions de francs). Les deux systèmes sont essentiels à la capacité d’intervention des Forces aériennes. Ensuite, la rénovation et l’amélioration de la protection d’une installation militaire (39 millions de francs) au profit des Forces aériennes et des transformations de la halle 4 sur la Base aérienne de Payerne (27 millions de francs) sont prévues.

En outre, le maintien de la valeur des hélicoptères de transport Cougar est nécessaire. Ceux-ci sont engagés pour les transports de matériel et de la troupe. Après le maintien de la valeur des Super Puma il y a quelques années, il faut maintenant moderniser les Cougar (168 millions de francs), en service depuis vingt ans. Ces travaux permettront de les utiliser au moins jusqu’en 2030.

Compléter l’équipement de la troupe

La deuxième priorité du message sur l’armée 2018 concerne l’objectif fixé dans le développement de l’armée (DEVA), à savoir doter la troupe d’un équipement complet, moderne et en quantité suffisante afin que l’armée soit en mesure de fournir ses prestations. L’acquisition demandée porte sur le nouveau système d’habillement et d’équipement modulaire (377 millions de francs). Près de la moitié du montant demandé concerne la protection corporelle balistique (p. ex. gilets de protection). Il a été décidé de procéder plus tôt à l’acquisition du système d’habillement et d’équipement modulaire – qui devait à l’origine faire partie du message sur l’armée 2019 – étant donné que la protection individuelle des militaires est une priorité et que l’évaluation de ce système est déjà bien avancée.

Un crédit-cadre pour des acquisitions subséquentes est demandé pour compléter d’autres éléments de l’équipement existant de la troupe (100 millions de francs), par exemple pour les fusils d’assaut et les fusils de précision. Comme l’année précédente, deux crédits-cadres sont aussi soumis dans le message, l’un pour le besoin d’équipement et de renouvellement (420 millions de francs) et l’autre pour les munitions d’instruction et la gestion des munitions (172 millions de francs).

Développer l’infrastructure d’instruction

La troisième priorité du message sur l’armée 2018 concerne l’infrastructure d’instruction. Dans le cadre du concept de stationnement et de la mise en œuvre du DEVA, plusieurs sites seront fermés. Cette décision permet de stabiliser à moyen et à long terme les besoins financiers requis dans le domaine immobilier. Sur les sites maintenus, l’objectif est de concentrer et d’optimiser l’utilisation. Le présent programme immobilier du DDPS prévoit de développer l’infrastructure d’instruction sur trois sites : agrandissement et transformations de la place d’armes de Drognens (40 millions de francs), développement de la place d’armes de Wangen a. A. (89 millions de francs) et développement de l’infrastructure d’instruction au Simplon (30 millions de francs).

Mettre hors service des systèmes qui ne sont plus nécessaires

Outre les acquisitions, le Conseil fédéral propose pour la première fois la mise hors service de systèmes d’armes principaux. La loi sur l’armée révisée l’oblige désormais à entreprendre cette démarche. Les coûts des mises hors service peuvent être en grande partie couverts par les recettes escomptées des liquidations. En outre, les charges d’exploitation annuelles diminueront de 5,5 millions de francs. Ces économies sont nécessaires pour libérer des moyens financiers pour les investissements.

Il est prévu de mettre hors service et de vendre les avions de combat F-5 Tiger dont l’armée n’a plus besoin. Les 26 appareils restants continueront d’être engagés pour décharger les F/A-18 de tâches annexes. Ils seront affectés principalement à l’entraînement (en servant de cibles), à la surveillance de la radioactivité ou à la Patrouille Suisse. L’allègement des tâches qui incombent aux F/A-18 est l’une des mesures qui permettent de prolonger la durée d’utilisation de ces derniers jusqu’en 2030.

Dans le cadre de la mise hors service de l’artillerie de forteresse, les canons de forteresse Bison et les lance-mines de forteresse 12 cm restants ainsi que les infrastructures associées doivent être soit vendus, soit vidés et fermés. L’artillerie de forteresse remonte en grande partie à la guerre froide. Si elle convenait pour répondre aux menaces de l’époque, elle a aujourd’hui perdu de sa valeur militaire, d’autant plus que la défense se base désormais sur des forces mobiles. Pour conclure, le Conseil fédéral demande aussi une mise hors service des obusiers blindés dont la valeur n’a pas été maintenue et des véhicules de transports à chenilles ainsi que des chasseurs de chars.


Adresse pour l'envoi de questions

Renato Kalbermatten
Chef de l’information DDPS
+41 58 464 88 75



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général du DDPS
https://www.vbs.admin.ch/

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Armasuisse
http://www.ar.admin.ch/

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-69788.html