Le Conseil fédéral est informé du rapport annuel du comité consultatif «Avenir de la place financière»

Berne, 10.01.2018 - Le 10 janvier 2018, le Conseil fédéral a été informé du rapport annuel du comité consultatif «Avenir de la place financière». En 2017, ce comité a focalisé son attention sur la cybersécurité. Il s'est également penché sur plusieurs autres thèmes stratégiques tels que les effets des faibles taux d'intérêt sur les conditions cadres de la prévoyance vieillesse, le processus de réglementation appliqué aux marchés financiers ou l'évolution du marché suisse des capitaux.

Dans son rapport concernant l'année 2017, le comité consultatif «Avenir de la place financière» note que la garantie de la cybersécurité est l'un des principaux défis posés au secteur financier suisse. Il souligne que de graves cyberincidents font non seulement courir de gros risques financiers aux personnes et organismes concernés, mais peuvent également nuire à la réputation de la place financière suisse et saper la confiance placée en cette dernière. Dans ce contexte, le comité consultatif a élaboré des recommandations, qu'il a présentées au Conseil fédéral lors de la séance du 8 décembre 2017. Si l'une d'entre elles a déjà été appliquée, les deux autres recommandations sont désormais prises en considération dans les travaux relatifs à la deuxième stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques (SNPC), qui portera sur les années 2018 à 2022.

Outre la cybersécurité, le comité consultatif a examiné d'autres thèmes importants, en particulier les conditions cadres qui régissent la prévoyance vieillesse. Dans ses conclusions provisoires, le comité ne formule pas de recommandations à l'intention du Conseil fédéral, mais pointe le problème suivant: le taux de conversion trop élevé contraint les établissements financiers à opérer soit des redistributions problématiques soit des placements à risque lorsque les taux d'intérêt sont bas et, en parallèle, la rigidité des prescriptions relatives aux placements restreint trop la capacité de ces établissements de réagir adéquatement à la fluctuation des rendements. Par ailleurs, le comité consultatif s'est réjoui de ce que le processus de réglementation révisé est désormais appliqué aux marchés financiers. Les autres thèmes sur lesquels il s'est penché sont l'évolution du marché suisse des capitaux, l'accès aux marchés, le blanchiment d'argent et l'échange automatique de renseignements.

Le 5 décembre 2014, le Conseil fédéral avait décidé d'instituer un comité consultatif chargé d'examiner, d'un point de vue stratégique, les défis futurs et les perspectives d'avenir de la place financière et, si nécessaire, d'élaborer des recommandations. Dirigé par le professeur Aymo Brunetti, le comité se compose de représentants des autorités et du secteur privé ainsi que des milieux scientifiques.


Adresse pour l'envoi de questions

Roland Meier, porte-parole du DFF
n° tél. +41 58 462 60 86, roland.meier@gs-efd.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral des finances
http://www.dff.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-69451.html