Premier forage quaternaire autorisé

Berne, 09.01.2018 - Le quaternaire est la période géologique la plus récente. Il a débuté il y a environ 2,5 millions d’années et perdure aujourd’hui encore. Dans le cadre de la recherche de sites d’implantation pour les dépôts en profondeur, la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra) veut procéder à une étude approfondie de cette couche de roche meuble. Les forages quaternaires permettent d’extraire des carottes qui livrent des informations sur les processus d’érosion et sur l’activité tectonique dans le passé. Le 22 décembre 2017, le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a autorisé le premier forage quaternaire (NSG-Q 17-01) à Riniken (canton d’Argovie). Quatre autres demandes font actuellement l’objet d’un examen.

Le traitement de la demande d'autorisation concernant le forage quaternaire à Riniken a duré plusieurs mois. La requête a été examinée par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) et d'autres autorités. Elle a aussi été mise à l'enquête publique pendant 30 jours. Aucune opposition n'a été déposée auprès de l'OFEN, chargé de diriger la procédure.

Du point de vue technique, les forages quaternaires sont comparables aux forages pour sondes géothermiques. Ils seront effectués à partir de 2018. Les carottes extraites permettront de reconstituer la plus récente des périodes géologiques des régions d'implantation et de disposer ainsi d'indications sur leur évolution géologique à long terme. Les sites des points de forage dépendent des conditions géologiques quaternaires locales. Ils peuvent ainsi se trouver à l'extérieur des régions géologiques d'implantation.

En général, les forages quaternaires n'atteignent qu'une profondeur de quelques douzaines, voire exceptionnellement quelques centaines de mètres. La tour de forage mobile mesure 10 à 20 mètres de haut. Les opérations de forage durent quelques semaines et sont exécutées pendant les heures de travail normales. Les émissions sonores sont comparables à celles des travaux agricoles ou forestiers. A la fin du forage, le site est entièrement libéré et remis en son état initial.


Adresse pour l'envoi de questions

Marianne Zünd, responsable Médias et politique OFEN
058 462 56 75, 079 763 86 11, marianne.zuend@bfe.admin.ch


Auteur

Office fédéral de l'énergie
http://www.bfe.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-69436.html