Le Conseil fédéral rejette l’acquisition d’hélicoptères gros-porteurs

Berne, 20.12.2017 - Lors de sa séance du 8 décembre 2017, le Conseil fédéral a approuvé, en réponse à un postulat du Conseil des Etats, un rapport étudiant la possibilité d’acquérir des héli-coptères gros-porteurs. Différentes options sont présentées dans ledit rapport, qui recommande de conserver la flotte actuelle malgré les restrictions d’emploi touchant les hélicoptères de l’Armée suisse.

Déposé par le conseiller aux Etats Hans Hess, le postulat 15.3918 demandait au Conseil fédéral d'étudier la possibilité d'acquérir des hélicoptères gros-porteurs pouvant être engagés par tous les temps à la place d'avions de transport. Contrairement à ces derniers, des hélicoptères gros-porteurs ne seraient en effet pas cantonnés aux engagements à l'étranger et pourraient rendre de précieux services en Suisse également. Le rapport du Conseil fédéral passe en revue les différences entre les hélicoptères actuellement en service au sein de l'armée et les gros-porteurs, notamment sur le plan des caractéristiques techniques et des possibilités d'engagement. Les exigences posées par les engagements en Suisse et à l'étranger, dans le cadre de la promotion de la paix et de l'aide humanitaire en cas de catas-trophe, sont également analysées. Enfin, différentes possibilités de développement de la flotte d'hélicoptères de l'armée tenant compte de la situation budgétaire sont détaillées.

Pas d'acquisition avant la fin de la durée d'utilisation de la flotte actuelle

L'acquisition d'hélicoptères gros-porteurs permettrait d'élargir l'éventail des prestations dans le domaine du transport aérien en Suisse et à l'étranger, mais des appareils de cette taille présentent des inconvénients sur les plans financier et opérationnel. L'acquisition d'une flotte d'une taille semblable à l'actuelle n'est finançable ni dans l'immédiat, en raison du renouvel-lement planifié d'autres moyens de l'armée, ni au cours des années 2020. Une flotte de taille réduite pèserait sur la flexibilité de l'engagement des machines. Le rapport arrive ainsi à la conclusion que la flotte actuelle doit être conservée jusqu'à la fin de sa durée d'utilisation dans les années 2030 malgré les restrictions qui l'accompagnent et rejette l'idée d'acquérir des hélicoptères gros-porteurs avant cette échéance. En contrepartie, les hélicoptères Cougar de l'Armée suisse bénéficieront d'un programme de maintien de la valeur, que le Conseil fédéral entend soumettre au Parlement en février 2018 dans le cadre du prochain programme d'armement.


Adresse pour l'envoi de questions

Karin Suini
Porte-parole du DDPS
+41 58 464 50 86



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général du DDPS
https://www.vbs.admin.ch/

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-69311.html