Premier rapport sur l’état des sols en Suisse : notre base vitale est sous pression

Berne, 30.11.2017 - Un rapport montre pour la première fois comment se portent les sols en Suisse. Les données pédologiques actuellement disponibles ne sont que lacunaires ; elles montrent néanmoins que nos sols sont soumis à une forte pression et qu’ils ne sont pas exploités selon les principes de durabilité.

Imperméabilisation, érosion, compaction ainsi que pertes d'humus et de biodiversité : si les atteintes aux sols sont une problématique connue, les informations pédologiques disponibles en Suisse demeurent insuffisantes. Les données disponibles proviennent de projets de recherche isolés et d'études réalisées par les cantons ou la Confédération. L'Office fédéral de l'environnement (OFEV), en collaboration avec l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) et l'Office fédéral du développement territorial (ARE), a élaboré le rapport « Sols suisses - état et évolution 2017», rassemblant pour la première fois toutes les données et observations disponibles. Ce rapport a été publié le 30 novembre 2017.

La bonne santé des sols est la condition sine qua non pour garantir la sécurité alimentaire. Néanmoins, les sols sont bien plus que des terrains à construire, des terres assolées ou des pâturages. En effet, ils abritent d'innombrables espèces végétales et animales et constituent la base essentielle à la vie humaine. En outre, les sols fournissent de l'eau potable propre et des matières premières utilisées dans la construction de bâtiments. Ils ont également une fonction de protection contre les inondations. Pourtant, de toutes les ressources naturelles, les sols sont la plus sous-estimée et la plus négligée.

Quasiment tous les sols suisses sont pollués

Le rapport montre que quasiment tous les sols suisses sont pollués. L'étendue des atteintes va de l'acidification provoquée par les apports excessifs d'azote aux dégâts causés par des constructions. Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur la protection de l'environnement en 1985, la protection des sols est inscrite dans la législation suisse. Plusieurs mesures ont été mises en œuvre ces dernières années dans ce domaine. L'ordonnance sur la protection de l'air a par exemple contribué à réduire les apports de métaux lourds. Divers instruments ont en outre été développés avec le concours des secteurs de l'agriculture, de la sylviculture et du bâtiment pour contrer les phénomènes d'imperméabilisation, d'érosion et de compaction.

La pression est toutefois encore très forte. En effet, si l'utilisation des matières premières du sol pour la construction de bâtiments et de routes affiche un recul, un demi mètre carré de sol est imperméabilisé chaque seconde. De plus, de nouvelles menaces apparaissent, notamment avec les changements climatiques, comme l'accroissement du risque d'érosion en raison des fortes précipitations plus fréquentes ou la dégradation de l'écosystème « sol » du fait de l'intensification des périodes de sécheresse estivales.

Ce premier rapport sur l'état des sols montre que nous devons impérativement prendre davantage soin de ce milieu essentiel à la vie, car il s'agit d'une ressource qui n'est pas renouvelable à l'échelle de temps humaine. L'OFEV élabore actuellement une stratégie nationale en collaboration avec des partenaires des cantons et de la Confédération pour garantir la santé de ce milieu vital pour les générations futures. Pour cela, il est nécessaire de disposer de bonnes connaissances sur la qualité des sols et de mettre en place un système coordonné pour relever et cartographier les propriétés pédologiques.

Le magazine « environnement » sur le thème des sols
« Un trésor sous nos pieds » : l’édition du magazine « environnement » parue le 29 novembre 2017 contient un dossier traitant des différents impératifs auxquels sont soumis les sols et explique comment la protection (quantitative) des surfaces peut être complétée par des aspects qualitatifs.

Nabodat – davantage d’informations désormais accessibles
Que cela soit pour la protection contre les crues, l’adaptation aux changements climatiques ou l’aménagement du territoire, la Confédération, les cantons et les communes doivent pouvoir s’appuyer sur des informations exhaustives relatives à la qualité des sols. Depuis 2012, l’OFEV met à la disposition des cantons un système national d’information pédologique (Nabodat) en ligne. Ce fichier de données pédologiques fournit des renseignements sur les propriétés des sols et les polluants qu’ils contiennent. Toutefois, seul environ un tiers des sols agricoles du Plateau sont cartographiés. Cette part est encore moins élevée pour les sols forestiers et alpins. Ces informations numérisées sont maintenant progressivement mises à la disposition d’un public plus large, en collaboration avec les cantons.


Adresse pour l'envoi de questions

Section Médias OFEV
Téléphone: +41 58 462 90 00
Courriel: mediendienst@bafu.admin.ch



Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

Office fédéral de l'agriculture
http://www.blw.admin.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-69016.html