Ensemble, Agroscope et ebeam déclarent la guerre aux organismes nuisibles (Dernière modification 27.11.2017)

Berne, 23.11.2017 - Agroscope, centre de compétences de la Confédération pour la recherche et le développement dans le domaine de l’agriculture et de l’alimentation, et ebeam Technologies ont signé un accord portant sur le traitement des denrées alimentaires au moyen d’électrons à basse énergie.

Les organismes nuisibles, tels que les virus, les bactéries et les champignons, posent un problème majeur pour la sécurité et la qualité des denrées alimentaires. Un nouveau procédé non thermique et sans produits chimiques avec des électrons à basse énergie - développé par ebeam et testé par Agroscope - permet d'inactiver les microorganismes indésirables.

Tests prometteurs sur des graines et des semences

Bien que la technologie ebeam avec des électrons à basse énergie ne soit pas nouvelle, elle n'a jusqu'à présent été utilisée que pour la désinfection et l'hygiène des surfaces et des matériaux d'emballage dans l'industrie pharmaceutique ou de l'emballage. Agroscope et ebeam vont maintenant plus loin et testent l’utilisation de ce procédé pour le traitement des surfaces des denrées alimentaires.

«L'avantage des électrons à basse énergie est qu'ils sont très bien contrôlables et ne pénètrent donc que de quelques micromètres dans la matrice. De cette façon, les surfaces du matériel végétal peuvent être traitées en douceur; les structures internes sensibles et les composants sont préservés et les semences et les graines conservent leur capacité germinative», explique David Drissner, et d’ajouter : «Les électrons apportent tout de même suffisamment d’énergie pour inactiver les microorganismes présents à la surface.» David Drissner dirige le groupe de recherche d'Agroscope Microbiologie des denrées alimentaires d’origine végétale et est responsable des projets ebeam.

Les chercheurs-euses d'Agroscope travaillent actuellement avec des bactéries et des moisissures. Danai Etter a abordé cette question dans son travail de master et comparé la réponse des cellules végétatives et des spores au traitement avec des électrons. «Les résultats sont prometteurs», conclut D. Drissner.

L’accord est une première étape

L'accord signé entre ebeam Technologies et Agroscope est une première étape; les deux entreprises souhaitent que d'autres partenaires de l’industrie de transformation alimentaire les rejoignent prochainement.

Les entreprises souhaitant augmenter la sécurité de leurs produits avec ebeam peuvent tester le procédé à petite échelle sur le site d'ebeam Technologies à Flamatt FR. Il est également intéressant de savoir que – dans le même temps – le groupe technologique Bühler et le fabricant de viande et d'aliments prêts à l'emploi Bell Food Group travaillent à l'intégration de cette technologie dans les lignes de processus industriels en tant que procédé d'inactivation des microorganismes sur les denrées alimentaires.


Adresse pour l'envoi de questions

Michael Gysi
Chef Agroscope
Schwarzenburgstrasse 161, 3003 Berne / Suisse
Michael.gysi@agroscope.admin.ch
+41 58 463 81 12
www.agroscope.ch | Une bonne alimentation, un environnement sain

Charles Flükiger
Président d’ebeam Technologies, a brand of the Comet Group
Herrengasse 10, 3175 Flamatt / Suisse
charles.fluekiger@ebeamtechnologies.com
+41 31 744 97 69



Auteur

AGROSCOPE
http://www.agroscope.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-68928.html