L’offre de cyberadministration doit être élargie

Berne, 20.11.2017 - Le 20 novembre 2017, la direction opérationnelle de la cyberadministration suisse a publié la première étude nationale sur la cyberadministration en collaboration avec le Secrétariat d’État à l’économie. Dans le cadre d’un sondage, la population, les entreprises et les représentants des trois échelons étatiques ont exprimé le besoin de disposer d’une offre en ligne élargie.

Dans le cadre d’un sondage représentatif, la population, les entreprises et les représentants des autorités de la Confédération, des cantons et des communes ont été interrogés sur l’utilisation des prestations administratives en ligne. L’institut de sondage indépendant DemoSCOPE réalise toutes les étapes de l’étude, du questionnaire à l’analyse des résultats. L’étude nationale sur la cyberadministration sera le principal instrument de suivi de la direction opérationnelle. Pour pouvoir évaluer la progression à long terme des prestations de cyberadministration, l’étude sera réalisée sur plusieurs années.

La satisfaction de la population et des entreprises à l’égard des services administratifs en ligne est élevée. À la question de savoir quelle prestation administrative elle aimerait pouvoir utiliser en ligne, la population a répondu en majorité le vote électronique. Les entreprises aimeraient quant à elles annoncer sous forme électronique les modifications du registre du commerce. Ces deux groupes d’utilisateurs considèrent que les services en ligne offrent une grande souplesse au niveau des horaires et permettent de gagner du temps. Concernant les difficultés d’utilisation, la population estime que le principal obstacle est le manque de confiance dans la protection des données, alors que les représentants des entreprises trouvent que le problème majeur consiste à trouver l’offre administrative appropriée.

Les autorités sont favorables à un élargissement de l’offre des prestations de cyberadministration. La Confédération est essentiellement motivée par l’optimisation des processus, alors que les cantons et les communes veulent surtout augmenter la convivialité de leur offre. Aux trois échelons étatiques, les progrès dans ce domaine sont cependant freinés par le manque de personnel, de finances et de temps.


Adresse pour l'envoi de questions

Barbara Lüthi
responsable suppléante de la communication de la cyberadministration suisse
+41 (0)58 469 61 66
barbara.luethi@egovernment.ch



Auteur

Unité de pilotage informatique de la Confédération
http://www.upic.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-68864.html