Le Conseil fédéral soutient en principe l’idée de Porta Alpina - études détaillées de l’aménagement du territoire au préalable

Berne, 29.06.2005 - Le Conseil fédéral est en principe favorable, tant sous l’angle de la politique régionale que sous celui du développement territorial, à l’idée de créer une « Porta Alpina » à Sedrun. Cependant, avant qu’il prenne une décision définitive sur la participation aux investissements préliminaires, il faut que le canton des Grisons précise encore le potentiel de développement de la région du point de vue de l’aménagement du territoire. La « Porta Alpina » devra se traduire par des retombées positives durables non seulement sur la région de la Surselva, mais aussi sur l’ensemble de l’espace Oberalp-Saint-Gothard-Furka.

Après plusieurs interventions parlementaires, le Conseil fédéral a été chargé d’étudier la faisabilité d’une gare ferroviaire souterraine dans le tunnel de base du Saint-Gothard pour desservir la région de la Surselva. La station de secours prévue (station multifonctions) devrait ainsi être aménagée en gare de transbordement permanente. Plusieurs études démontrent qu’une telle « Porta Alpina » est théoriquement réalisable du point de vue tant technique que de l’exploitation, grâce à l’aménagement de l’accès au chantier de la NLFA à la hauteur de Sedrun. Le coût des investissements supplémentaires est estimé à quelque 50 millions de francs. Un nouvel élan

La « Porta Alpina » permet de réduire environ de moitié le temps de parcours en transports publics entre les agglomérations de Zurich, Lucerne, Lugano et Milan et Sedrun. L’accessibilité des ressources économiques et touristiques actuelles de la région de Disentis-Sedrun s’en trouvera améliorée, ce qui constituera un atout économique pour la région. Ce sont les effets du projet sur la politique régionale et sur le développement qui constituent les arguments décisifs pour le Conseil fédéral ; ce dernier soutient notamment le projet en raison de l’élan positif qu’il permettra de donner à l’économie de la région, en renforçant les activités régionales de production et en augmentant la valeur ajoutée. De plus, la mise en place de mesures d’accompagnement adéquates pourra encourager la réalisation des objectifs de développement territorial durable, tels que le renforcement du centre touristique Disentis/Mustér-Sedrun.

Le calendrier des travaux en cours sur la section Sedrun du tunnel de base du Saint-Gothard exige que les premiers investissements préliminaires soient effectués en 2006 déjà. Il s’agit de quatre halles d’attente qui devraient être percées prochainement à la faveur du chantier de Sedrun. Leur percement ultérieur occasionnerait des surcoûts importants. Les investissements préliminaires oscillent entre 10 et 15 millions de francs. Le Conseil fédéral a annoncé aujourd’hui qu’il était en principe disposé  à participer à leur financement. Avant qu’il prenne une décision définitive, il faut que le canton des Grisons précise encore le potentiel de développement de la région du point de vue de l’aménagement du territoire




Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-688.html