Développer le recyclage de films en polyéthylène à usage professionnel

Berne, 22.09.2017 - Le volume de déchets de films en polyéthylène d’origine industrielle, artisanale et agricole est estimé à 110 000 tonnes par an, ce qui équivaut à environ 14 % des déchets plastiques produits chaque année en Suisse. Le 22 septembre 2017, le Conseil fédéral a adopté le rapport « Récupération des feuilles en polyéthylène usagées en vue de leur valorisation » en réponse à un postulat de l’ancien conseiller national Sep Cathomas. Dans ce document, il identifie la méthode de valorisation la plus judicieuse sur le plan écologique.

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) avait mandaté une entreprise afin de réaliser un écobilan comparatif en lien avec le postulat 09.3600, déposé par l’ancien conseiller national Sep Cathomas. Il ressort de cette étude, intitulée « Éco-efficacité de la valorisation des films en polyéthylène (PE) d’origine agricole, industrielle ou artisanale en Suisse », que le recyclage des films en PE et la substitution du charbon par les PE comme combustible dans les cimenteries constituent les meilleures solutions sur le plan écologique. En effet, ces méthodes présentent un meilleur écobilan que l’élimination des PE dans des usines d’incinération des ordures ménagères (UIOM).

Le 22 septembre 2017, le Conseil fédéral a adopté le rapport « Récupération des feuilles en polyéthylène usagées en vue de leur valorisation » en réponse au postulat susmentionné. Il y recommande de développer la filière de recyclage des films en PE, pour autant qu’il existe des utilisations pour les granulés en PE recyclé.

Systèmes de collecte volontaires proposés par le secteur

Le volume de déchets de films en PE d’origine industrielle, artisanale et agricole est estimé à 110 000 tonnes par an, ce qui équivaut à environ 14 % des déchets plastiques produits chaque année en Suisse. À l’heure actuelle, près de 70 % des films en PE usagés sont utilisés dans des UIOM pour produire de l’énergie, 24 % d’entre elles sont recyclés et les 6 % restants sont exploités comme combustible de substitution dans les cimenteries.

Certains représentants du domaine ont mis en place, sur une base volontaire, des systèmes de récupération ou de collecte des films à usage professionnel. Le secteur s’est donc organisé de manière autonome et encourage le recyclage de films de PE d’origine industrielle, artisanale et agricole, contribuant ainsi de manière substantielle à l’économie circulaire.


Adresse pour l'envoi de questions

M. Marco Buletti, suppléant du chef de la division Déchets et matières premières, OFEV, tél. 058 462 68 37



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général DETEC
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-68184.html