Le Conseil fédéral approuve le second volet de la fiche du PSIA pour l’aéroport de Zurich

Berne, 23.08.2017 - La modification de la fiche de l’aéroport de Zurich vise à encadrer l’aménagement du territoire dans la perspective du développement de l’aéroport (SIL 2). Réuni en séance, le 23 août 2017, le Conseil fédéral a approuvé la fiche du PSIA sur laquelle l’aéroport de Zurich peut désormais s’appuyer pour déposer des demandes en vue d’adapter son infrastructure et son exploitation. Il est question avant tout d’accroître les marges de sécurité. L’adaptation de la fiche comprend notamment l’exploitation des pistes 28 et 32 prolongées, les décollages plein sud par temps de bise et de brouillard et la modification de certaines routes aériennes, autant d’éléments qui concourent à stabiliser le trafic aérien.

Le plan sectoriel de l’infrastructure aéronautique (PSIA ; SIL en allemand) et ses fiches par installation définissent le cadre général de l’infrastructure et de l’exploitation des aérodromes. Le Conseil fédéral a approuvé la fiche du PSIA pour l’aéroport de Zurich durant l’été 2013 (SIL 1), laquelle se base largement sur l’infrastructure et l’exploitation existantes.

Le projet de modification de la fiche a été mis en consultation publique fin septembre 2016. Il a suscité près de 5300 prises de position. Une centaine de communes, le canton de Zurich, les cantons voisins, le Land de Bade-Wurtemberg, les districts du sud du pays de Bade et nombre de citoyens et de citoyennes se sont exprimés.

La présente adaptation de la fiche (SIL 2), dont le contenu correspond pour l’essentiel au projet mis à l’enquête publique, jette les bases du développement futur de l’infrastructure et de l’exploitation de l’aéroport. Elle met avant tout l’accent sur l’accroissement des marges de sécurité. Un rapport publié en 2013 reconnaissait que l’exploitation de l’aéroport était sûre ; il n’en soulignait pas moins sa très grande complexité due à la situation géographique de l’aéroport, à la présence de pistes sécantes, au croisement des routes aériennes et à la politique en matière de bruit.

L’exploitation par temps de bise ou de brouillard est particulièrement problématique. La marge de sécurité s’accroît nettement si, dans ces conditions, les avions ont la possibilité de décoller plein sud. Selon la décision du Conseil fédéral, la fiche autorisera les avions à décoller plein sud par temps de bise ou de brouillard, ainsi que le prévoyait le projet de fiche de septembre. Toutefois, à la demande du canton de Zurich et en concertation avec les Forces aériennes, les avions ne vireront pas à droite au-dessus du centre-ville de Zurich. Avant de virer, les avions long-courriers voleront plein sud plus longtemps, ce qui nécessitera la coordination du trafic de l’aéroport avec celui de l’aérodrome militaire d’Emmen.

Le Conseil fédéral a en outre décidé de permettre l’exploitation des pistes 28 et 32 prolongées. Porter la longueur de la piste 28 de 2500 m à 2900 m permettra à tous les types d’avions d’y atterrir même lorsque les conditions sont mauvaises, par exemple par chaussée humide. Actuellement, en pareille situation, les long-courriers sont fréquemment redirigés sur l’axe d’approche par le sud ce qui accroît la complexité de l’exploitation.

SIL 2 tient compte également des nouvelles prévisions de trafic, en particulier du trafic nocturne. La Confédération a donc modifié en conséquence le territoire exposé aux nuisances sonores (Gebiet mit Lärmauswirkungen). La fiche adapte également les routes de départ en piste 28 : les vols en direction de l’est et de l’ouest seront séparés plus tôt. Sur proposition du canton d’Argovie, ces routes ont été encore optimisées par rapport au projet mis à l’enquête à l’automne 2016. Le périmètre a en outre été adapté pour permettre la construction de voies de sortie rapide à gauche en piste 14. Ces voies simplifient la circulation au sol et éliminent des intersections.

Ces mesures contribuent à accroître les marges de sécurité tout en compensant la réduction des capacités enregistrée pour différentes raisons ces dernières années. SIL 2 ne tolère toutefois aucune augmentation des capacités qui viserait à répondre à la demande de trafic aérien attendue après 2030. L’exploitant de l’aéroport, Flughafen Zürich AG, peut désormais élaborer un nouveau règlement d’exploitation sur la base de la fiche, règlement qu’il devra soumettre à l’aval du gouvernement zurichois et de la Confédération. En général, il faut compter plusieurs années avant qu’un nouveau règlement d’exploitation entre en vigueur.


Adresse pour l'envoi de questions

Communication OFAC
058 464 23 35



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général DETEC
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Office fédéral de l'aviation civile
http://www.bazl.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-67812.html