Le Laboratoire de Spiez intensifie sa collaboration avec l’Agence internationale de l’énergie atomique

Berne, 15.06.2017 - Le Laboratoire Spiez, rattaché à l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP), a été désigné Collaborating Centre de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en janvier 2017. La contribution du Laboratoire Spiez se concentrera sur le développement de méthodes pour l’analyse de substances radioactives dans des échantillons environnementaux. La cérémonie marquant cette désignation aura lieu lundi prochain à Spiez.

Les Collaborating Centres sont des institutions scientifiques reconnues, qu’il s’agisse de laboratoires, d’universités ou d’instituts de recherche, qui collaborent avec l’AIEA, notamment dans les domaines de la protection de l’environnement, de la sécurité des denrées alimentaires, de la gestion de ressources et de la santé publique. Actuellement, l’AIEA travaille avec une vingtaine d’institutions du monde entier dans le cadre de contrats de collaboration.

La contribution du Laboratoire Spiez, l’institut suisse de protection ABC, sera notamment axée sur la réalisation de mesures sur le terrain, le prélèvement d’échantillons et l’établissement de méthodes pour l’analyse des radionucléides dans des échantillons environnementaux, ainsi que sur le développement des compétences au sein du réseau ALMERA (Analytical Laboratories for the Measurement of Environmental Radioactivity). Fondé en 1995 par l’AIEA, ce réseau international regroupe 100 laboratoires nationaux de différents niveaux capables d’analyser rapidement et de manière fiable des échantillons prélevés dans l’environnement en cas de dissémination de radioactivité.

En tant que Collaborating Centre, le Laboratoire Spiez est appelé à jouer un rôle actif au sein d’ALMERA afin d’y améliorer la qualité des résultats. Concrètement, il sera chargé d’intensifier, en collaboration avec les Collaborating Centres de Hongrie et de Corée du Sud, le développement de méthodes d’analyse fiables et d’introduire des techniques de mesure sur le terrain. Il s’agira aussi, au cours des prochaines années, de combler les lacunes au niveau des techniques de mesure servant à classifier les matériaux provenant de la désaffectation de centrales nucléaires. Grâce à son rôle actif au sein du réseau ALMERA, dans le cadre du Rapid Response Network et dans d’autres projets portant sur la sécurité nucléaire, et à sa qualité de Collaborating Centre, le Laboratoire Spiez a maintenant également la possibilité d’intégrer des Fellowships de l’AIEA dans le cadre de projets spécifiques. La Suisse apporte ainsi une nouvelle contribution à la coopération pour la sécurité nucléaire à travers le monde.

Pour marquer sa nouvelle désignation, le Laboratoire Spiez organise le 19 juin 2017 à Spiez une cérémonie, à laquelle sont conviés des représentants de haut rang de l’AIEA et de l’administration fédérale.


Adresse pour l'envoi de questions

Andreas Bucher
Information Laboratoire Spiez
058 468 15 98


Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Office fédéral de la protection de la population
http://www.bevoelkerungsschutz.admin.ch/

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-67055.html