Stratégie suisse de nutrition : savourer les repas et rester en bonne santé

Berne, 12.06.2017 - Il est essentiel d’avoir une alimentation équilibrée et variée pour rester en bonne santé, mais aussi pour prévenir les maladies non transmissibles. C’est une question de responsabilité individuelle et d’amélioration des connaissances de la diététique, deux éléments qui forment la base de la nouvelle stratégie de nutrition.

La nouvelle stratégie de nutrition 2017 – 2024, définie par l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), découle d’une vision claire : tout le monde en Suisse, sans distinction d’âge, d’origine ou de revenu, peut faire le choix d’une alimentation équilibrée et variée. La stratégie de nutrition  poursuit en particulier deux buts :

  • répandre les recommandations nutritionnelles en les rendant accessibles, compréhensibles et faciles à suivre au quotidien ;
  • augmenter l’adhésion volontaire du secteur agroalimentaire, pour que davantage de professionnels de l’alimentation et de la restauration contribuent par eux-mêmes à une alimentation saine.

Les efforts pour atteindre ces buts se déploieront, comme pour la stratégie de prévention des maladies non transmissibles, dans quatre champs d’action. Outre l’information de la population et l’amélioration des conditions-cadres déjà mentionnées, il s’agit aussi d’optimiser la coordination des activités dans le domaine de la nutrition, et le monitorage. À cet égard, les résultats de l’enquête récente sur l’alimentation «  menuCH » ont mis en lumière les grands enjeux actuels.

Un plan d’action concret

D’ici à la fin de l’année 2017, l’OSAV concevra un plan d’action comportant des mesures concrètes et des objectifs mesurables dans les quatre champs d’action concernés. Pour ce faire, il collaborera étroitement avec les principaux partenaires, à savoir les autorités cantonales, d’autres offices fédéraux, les représentants de l’économie, des organisations de consommateurs, des organismes opérant pour améliorer la santé publique, et des sociétés de médecine. 

Prévenir les maladies non transmissibles

La nouvelle stratégie de nutrition s’inscrit dans  la stratégie de prévention des maladies non transmissibles. En effet, la prévention des maladies non transmissibles telles que le diabète, les maladies cardio-vasculaires et certaines formes de cancer commence par une alimentation équilibrée. Qui se nourrit sainement a de bonnes chances de rester en bonne santé.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la sécurité alimentaire et
des affaires vétérinaires (OSAV)
Service médias
Tél. 058 463 78 98
media@blv.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires
http://www.blv.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-67014.html