La Session des jeunes dispose de suffisamment d’instruments politiques

Berne, 24.05.2017 - La Session des jeunes est une manifestation annuelle très importante : elle permet aux jeunes de se former à la politique et d’y participer. Tel est le constat du Conseil fédéral dans son rapport en réponse au postulat Reynard sur la Session des jeunes, adopté ce mercredi 24 mai. Le Conseil fédéral est parvenu à la conclusion que les instruments politiques de la Session des jeunes sont suffisants. Cette manifestation offre aux jeunes diverses possibilités d’expression politique, même si la pétition adressée au Parlement fédéral demeure le seul instrument prévu par la loi.

Dans son rapport, le Conseil fédéral relève que la Session des jeunes est importante à plus d’un titre : elle stimule les compétences politiques des jeunes et leur permet de développer leurs connaissances du système suisse. Ils apprennent à identifier des problématiques, les intérêts en présence, puis à développer des solutions qu’ils transmettent, entre autres, sous forme de pétitions au Parlement fédéral.

Le dépôt de pétitions n’est donc que l’une des fonctions remplies par la Session des jeunes. Des 123 pétitions déposées au Parlement jusqu’en 2016 avant d’y être traitées, 15 ont été reprises sous forme de postulat ou abordées dans le cadre des affaires courantes.

Le Conseil fédéral maintient sa position, considérant qu’il n’est pas nécessaire de doter la Session des jeunes d’instruments plus contraignants juridiquement. Même si la Session des jeunes disposait d’instruments comme la motion des jeunes ou la motion populaire, il reviendrait toujours au Parlement de décider s’il souhaite donner suite aux demandes de la Session des jeunes. De plus, les membres de la Session des jeunes ont déjà la possibilité d’entrer en contact avec les parlementaires, pour qu’ils relaient et défendent leurs requêtes au sein des Chambres.

Selon le Conseil fédéral, le point fort de cette manifestation réside dans la possibilité offerte à plus de 200 jeunes de participer à son organisation, de présenter leurs interrogations et leurs points de vue sur d’importantes questions de société, et de découvrir la diversité de la politique suisse. Le peu de directives encadrant cette manifestation a justement permis aux jeunes de la faire évoluer constamment et de mettre en œuvre rapidement des idées concrètes.

Le rapport répond au postulat du conseiller national Mathias Reynard intitulé « Renforcer la Session des jeunes ». Déposé le 13 décembre 2013, ce postulat demandait au Conseil fédéral d’évaluer les mesures pouvant être prises dans le but d’améliorer et de renforcer l’importance accordée aux demandes de la Session des jeunes.


Adresse pour l'envoi de questions

Annemarie Berlinger-Staub,
Co-responsable du secteur Questions de l’enfance et de la jeunesse
Office fédéral des assurances sociales OFAS
058 469 26 78,
annemarie.berlinger-staub@bsv.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'intérieur
http://www.edi.admin.ch

Office fédéral des assurances sociales
http://www.ofas.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-66829.html