La Confédération et les cantons prolongent la Stratégie nationale contre le cancer jusqu’à la fin 2020

Berne, 19.05.2017 - Les projets menés dans le cadre de la Stratégie nationale contre le cancer ont été prolongés de trois années supplémentaires. C’est ce qu’ont décidé la Confédération et les cantons, lors de la séance du Dialogue Politique nationale de la santé du 19 mai 2017. Ils ont en outre discuté de mesures propres à d’endiguer la hausse des coûts dans le domaine de la santé.

  Chaque année en Suisse, on recense 38 500 nouveaux cas de cancer et environ 16 200 décès des suites de ces maladies. Selon les estimations, ces chiffres augmenteront de près d’un tiers au cours des 20 prochaines années en raison de l'évolution démographique. Le traitement et le suivi des personnes atteintes d’un cancer sont complexes et nécessitent de renforcer la coordination au niveau des soins et de l'assurance-qualité.

En 2013, la Confédération et les cantons ont donc adopté la Stratégie nationale contre le cancer 2014-2017, mise en œuvre et coordonnée par Oncosuisse. Ils ont décidé aujourd’hui de la prolonger de trois années supplémentaires. Ce délai permettra de consolider la collaboration entre les partenaires impliqués et de poursuivre les projets menés dans les domaines de la prévention, du dépistage, des soins, de la formation, de la recherche et de l’assurance-qualité.

Par ailleurs, le Dialogue Politique nationale de la santé (PNS) a discuté de mesures permettant de freiner l’évolution des coûts dans le domaine de la santé et d’améliorer la fourniture des soins. Cette année, la plate-forme commune de la Confédération et des cantons mettra en priorité l'accent sur la maîtrise des coûts. Pour en freiner la croissance à long terme, il faut non seulement lancer de nouvelles mesures mais aussi exploiter les possibilités qui existent à tous les niveaux. La Confédération et les cantons se sont donc entendus pour intensifier leur collaboration.

La Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux a par ailleurs rendu son avis concernant la révision du système tarifaire Tarmed. Elle a émis sur le principe un avis favorable.

Enfin, le Dialogue PNS a approuvé le contrat-cadre d’eHealth Suisse, le centre de compétence et de coordination de la Confédération. Depuis l’entrée en vigueur de la loi fédérale sur le dossier électronique du patient, les tâches de cet organe ont changé, raison pour laquelle son organisation doit être adaptée. Le principal objectif d’eHealth Suisse sera désormais d’accompagner la mise en place, la diffusion et l’utilisation du dossier électronique du patient.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, Communication, tél. 058 462 95 05, media@bag.admin.ch
CDS, Michael Jordi, secrétaire central, tél. 031 356 20 20, michael.jordi@gdk-cds.ch


Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-66785.html