La Suisse obtient le statut d’observateur au Conseil de l’Arctique

Berne, 12.05.2017 - Lors de sa réunion du 11 mai 2017, qui se tenait à Fairbanks, en Alaska, le Conseil de l’Arctique a accordé le statut d’observateur à la Suisse. Ce nouveau statut d’observateur lui permettra d’apporter son expertise et de contribuer aux différents groupes de travail du Conseil, particulièrement dans le domaine de la recherche interdisciplinaire sur les changements climatiques. Le Conseil de l’Arctique est une organisation intergouvernementale dont l’objectif est de promouvoir les aspects environnementaux, économiques et sociaux du développement durable dans la région de l’Arctique.

Le Conseil de l’Arctique, réuni à l’occasion de sa dixième réunion ministérielle sous la présidence des États-Unis, a décidé le 11 mai 2017 d’accorder le statut d’observateur à la Suisse, le seul nouvel État dans ce cas. Ce statut permet à des États non arctiques, dont l’intérêt pour la région de l’Arctique est suffisamment important, d’avoir la possibilité de participer aux réunions et groupes de travail du Conseil.

La recherche polaire est très proche de la recherche en haute altitude dans les Alpes. De nombreuses institutions suisses sont mondialement réputées pour leur travail de recherche de premier ordre sur la neige, l’atmosphère, les risques naturels, le pergélisol et les écosystèmes de montagne. Depuis plus d’un siècle, des scientifiques suisses mènent ainsi des travaux sur la glaciologie dans l’Arctique et contribuent ainsi de manière substantielle à la recherche globale sur le climat. Dans ces cercles, on surnomme d’ailleurs la Suisse la «nation arctique verticale».

Ce statut d’observateur permettra à la Suisse notamment d’apporter son expertise et de contribuer aux différents groupes de travail du Conseilainsi que de participer à des initiatives de recherche dans une région qui possède aussi un potentiel économique croissant et qui gagne en importance géopolitique. Les résultats de ces recherches internationales bénéficient aussi aux populations autochtones et locales vivant en Arctique, lesquelles sont directement concernées par les changements climatiques.

Le Conseil de l’Arctique, fondé en 1996, réunit les ministres des affaires étrangères des huit États de l’Arctique (Canada, Danemark, États-Unis, Finlande, Islande, Norvège, Russie et Suède) ainsi que les représentants des peuples autochtones de l’Arctique, des États observateurs (dont l’Allemagne, la Chine, la France ou le Japon) et des institutions spécialisées.


Contact
Stefan Flückiger, ambassadeur
Département fédéral des affaires étrangères
079 748 10 38
stefan.flueckiger@eda.admin.ch


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-66698.html