« Combien ? » : l’alcool au centre des discussions du 11 au 21 mai

Berne, 11.05.2017 - En Suisse, une personne sur cinq boit trop d’alcool. Afin de savoir quand s’arrêter, chacun devrait réfléchir à sa consommation et se poser la question « combien ? ». Pour en parler, la 4ème édition de la semaine alcool aura lieu du 11 au 21 mai, organisée par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et ses partenaires. Dans toute la Suisse des événements, spectacles, projections de films, représentations théâtrales, tables rondes ou expositions inciteront à la réflexion.

Trouver l’équilibre face à sa consommation d’alcool n’est pas toujours chose aisée. C’est ce qu’illustre le spectacle « Happy hour show », visible dans le cadre de la semaine alcool. Deux acrobates y cherchent leurs limites en se tenant sur une main sur un minibar ou en secouant des shakers sur un monocycle. La question « combien ? » devient pour eux : sur combien de bouteilles vides parviendront-ils à marcher avant la chute ?

La question sera aussi abordée lors d’un « repas d’affaires » consacré à l’alcool au travail. Si le rituel de l’apéritif permet de renforcer les liens entre collègues, il peut aussi pousser certains à boire plus que de raison. De nombreuses autres activités sont prévues : festival de cocktail sans alcool, lecture de textes et déclamation de slams, quiz dans des stations-service, formation « alcool et senior » pour le personnel des EMS, actions de sensibilisation auprès des étudiants ou encore projection d’un film sur l’alcool et la violence domestique.

La liste complète est visible sur le site : http://www.alcohol-facts.ch, à la rubrique Calendrier. Les différents événements sont organisés par des acteurs tels que les institutions de traitement et de prévention ainsi que par les milieux de la police, de la restauration ou de la culture.

Une personne sur cinq boit trop d’alcool
En Suisse, une personne sur cinq boit trop, qu’il s’agisse d’excès ponctuels ou de consommation chronique. Les effets sur la santé peuvent être dévastateurs : augmentation du risque de cancer, infarctus du myocarde ou cirrhose du foie. En outre, le risque d’accident ou de blessures dus à des comportements risqués ou à des actes de violence augmente de manière notable.

Pour minimiser les risques, une femme ne devrait pas boire plus de un à deux verres standard d’alcool par jour et un homme pas plus de deux à trois verres standard par jour (un verre standard correspond par exemple à un verre de 3 dl bière ou un verre de 1 dl de vin). Pour tous, une pause d’au moins deux jours par semaine sans alcool est conseillée. Afin d’illustrer ces recommandations, l’OFSP a réalisé un nouveau graphique qui présente ces repères de manière intuitive. 

Outre la semaine alcool, la campagne nationale « combien ? » permet à chacun de s’informer sur les risques présentés par l’alcool grâce à un quiz ludique en ligne : http://www.alcohol-facts.ch. La campagne est menée en collaboration par l’OFSP, les cantons, Addiction Suisse, le Fachverband Sucht, le Groupement romand d’étude des addictions et Ticino Addiction.


Adresse pour l'envoi de questions

OFSP, service de presse, téléphone 058 462 95 05 ou media@bag.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-66647.html