Légère hausse du taux d’aptitude au service militaire et à la protection civile

Berne, 28.02.2017 - En 2016, parmi les 38’089 conscrits évalués de manière définitive dans les centres de recrutement de l’Armée suisse, 25’524 ont été déclarés aptes au service militaire et 4622 aptes au service de protection civile. Le taux d’aptitude s’élève à 78,4 %, ce qui représente une augmentation de trois points par rapport à 2015.

En 2016, les six centres de recrutement ont évalué au total 39'884 conscrits. Une décision définitive a été rendue pour 38'089 d'entre eux. Parmi ceux-ci, 25'254 (66,3 %) ont été déclarés aptes au service militaire, 4622 (12,1 %) aptes au service de protection civile et 8213 (21,6 %) inaptes pour raisons médicales. En ce qui concerne les 1795 conscrits restants, la décision a été différée pour divers motifs.

Par rapport à 2015, l'aptitude au service militaire est en augmentation de 2,6 %, celle à la protection civile de 0,4 %. La proportion des conscrits déclarés aptes au service militaire varie entre 81,6 % et 58 % selon les cantons.

En 2016, parmi l'ensemble des conscrits aptes au service, 3651 ont été recrutés en tant que militaires en service long, c'est-à-dire qu'ils accompliront leur service d'une seule traite. En 2016, 249 femmes se sont présentées au recrutement volontaire. Une décision définitive a été rendue pour 207 d'entre elles : 184 ont été déclarées aptes au service militaire, trois aptes à la protection civile et vingt inaptes pour des raisons médicales.

Le contrôle de sécurité relatif aux personnes, auquel tous les conscrits sont soumis, a été sanctionné par une déclaration de risque dans 368 cas. En réalisant un tel contrôle lors du recrutement, l'armée veut empêcher que des personnes représentant un risque potentiel pour elles-mêmes ou pour leur entourage reçoivent une arme.

Les causes médicales de l'inaptitude sont physiques, psychiques ou mixtes. Pour les causes physiques, il s'agit de problèmes de dos ou des grandes articulations ainsi que de constitution générale. Dans le domaine psychique, les causes fréquentes de non-recrutement sont avant tout liées à la résistance psychique, à des humeurs dépressives ou à des angoisses ainsi qu'à la consommation de drogues.


Adresse pour l'envoi de questions

Daniel Reist
chef Relations avec les médias Défense
058 464 48 08



Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Office fédéral de la protection de la population
http://www.bevoelkerungsschutz.admin.ch/

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-65836.html