5,91 millions de jours de services accomplis en 2016

Berne, 24.02.2017 - L’an passé, les militaires de l’Armée suisse ont accompli 5,91 millions de jours de service, soit environ 126 000 de plus qu’en 2015. Cette augmentation s’explique en premier lieu par l’accroissement des effectifs de militaires entrés au service dans les formations d’application (écoles de recrues et de cadres). 236 368 jours de service ont été accomplis dans des engagements et des prestations d’appui. Les dépenses de la troupe se sont élevées à 207,2 millions de francs.

En 2016, l'Armée suisse a effectué 5 918 334 jours de service, soit 125 711 de plus que l'année précédente (5 792 623). Cette augmentation s'explique par l'accroissement des effectifs de militaires entrés au service dans les formations d'application (écoles de recrues et de cadres). Le chiffre de 5 918 334 jours atteint cette année se situe dans la moyenne des années précédentes.

Recrudescence des engagements de sûreté

L'an passé, l'Armée suisse a effectué 236 368 jours de service au profit de divers engagements et de prestations d'appui, contre 207 140 l'année précédente. Cette augmentation est notamment imputable à l'engagement subsidiaire de sûreté accompli dans le cadre de la cérémonie d'ouverture du tunnel de base du Saint-Gothard. En outre, l'Armée suisse a augmenté sa contribution aux prestations d'appui en rapport avec l'ordonnance concernant l'appui d'activités civiles et d'activités hors du service avec des moyens militaires (OACM) en y consacrant 31 339 jours-hommes, contre 23 336 en 2015. En 2016, 90 652 jours de service ont été accomplis en faveur des seuls engagements subsidiaires de sûreté, contre 76 478 l'année précédente.

Avec 114 318 jours de service, l'ampleur des prestations fournies lors des services de promotion de la paix à l'étranger est, quant à elle, légèrement supérieure à l'année précédente (105 849). L'année passée, 45 jours de service ont été accomplis dans le cadre de l'aide militaire en cas de catastrophe (contre 1477 en 2015). Dans le cadre du service de police aérienne, les Forces aériennes ont effectué 26 interventions « hot missions » (contre 37 en 2015) et 337 contrôles d'aéronefs d'Etat « live missions » (contre 276 en 2015). Le service de transport aérien de la Confédération a accompli 1590 vols, soit un total de 2292 heures de vol (contre 1474 vols et 2374 heures l'année précédente).

Autres indicateurs

Les dépenses de la troupe (solde, subsistance, logement, déplacements, prestations de service, dommage aux cultures et aux biens) ont atteint, en 2016, 207,2 millions de francs (contre 204,3 millions l'année précédente). En 2016, le total des frais générés par l'utilisation d'infrastructures n'appartenant pas à la Confédération s'est élevé à 24,5 millions de francs (contre 25 millions en 2015).

Même en mettant en œuvre la consigne de ne consommer que des denrées alimentaires de production suisse, les frais de subsistance sont restés pratiquement identiques, et se sont élevés à quelque 9 francs 35 par jour de service.

Le forfait de déplacement conclu avec les CFF, également calculé sur la base du nombre de jours de service accomplis, a augmenté de 0,6 million de francs (2016 :46.6 Mio/ 2015: 45.8 Mio). Les coûts pour les dommages aux biens et aux cultures ont augmenté pour atteindre 2,8 millions (contre 1,9 million en 2015). Cela tient essentiellement aux sinistres connus par les Forces aériennes, dont les effets se font sentir sur plusieurs années.


Adresse pour l'envoi de questions

Daniel Reist
Chef Relation avec les médias D
+41 58 464 48 08


Auteur

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-65793.html