Evaluation de la Stratégie d'élimination de la rougeole : couverture vaccinale en hausse

Berne, 22.02.2017 - La Stratégie nationale d’élimination de la rougeole 2011-2015 s’est achevée sur un bilan globalement positif. Elle a permis d’augmenter la couverture vaccinale partout en Suisse et particulièrement dans les cantons dont les taux de vaccination étaient les plus bas. D’importants progrès ont aussi été constatés dans la couverture vaccinale des jeunes adultes. Le rôle des médecins et des cantons a été déterminant pour atteindre ces résultats, mais les efforts devront être poursuivis pour que la Suisse atteigne l’objectif d’élimination. C’est ce qui ressort de l’évaluation de la Stratégie, dont le Conseil fédéral a été informé lors de sa séance du 22 février 2017.

L’impact positif de la Stratégie est très net chez les jeunes adultes, pour qui la couverture vaccinale contre la rougeole a progressé de 10 points de pourcentage, passant de 77% en 2012 à 87% en 2015 (deux doses). La campagne de prévention, qui rappelait que la rougeole ne touche pas que les enfants, a donc été largement entendue. Cette augmentation est d’autant plus remarquable que les jeunes adultes, se rendant peu chez le médecin, constituent un groupe cible difficile à atteindre.

La couverture vaccinale des enfants âgés de deux ans a aussi progressé dans toute la Suisse : elle se monte désormais à 87% au niveau national (deux doses). L’objectif de 95%, fixé par l’OMS pour obtenir l’élimination de la rougeole, se rapproche. Le canton de Genève l’a même déjà atteint.

En outre, les progrès constatés dans les cantons qui affichaient un taux de vaccination plus bas que la moyenne sont particulièrement encourageants. Appenzell Rhodes-Intérieures est passé de 50% à 84% de vaccination complète à l’âge de deux ans (deux doses), de 2008 à 2014. A Obwald, on est passé de 82% en 2012 à 90% en 2015 et à Zoug de 87% en 2012 à 91% en 2015.

Ces bons résultats ont été rendus possibles par l’engagement des cantons. Ceux-ci ont mis en place des mesures à l’école obligatoire et dans les structures d’accueil de la petite enfance avec par exemple le contrôle du statut vaccinal ou l’information aux parents. La lutte contre les flambées de cas a également progressé. Désormais, une majorité de cantons disposent de protocoles de gestion des flambées.

Les médecins doivent s’engager encore davantage

Les médecins ont grandement contribué aux progrès réalisés. Mais ces progrès ne suffisent pas encore à éviter des flambées de la maladie, comme observé ces dernières semaines. Pour arriver à éliminer la rougeole, une mobilisation supplémentaire est encore nécessaire. A l’avenir, il est crucial que les médecins examinent le statut vaccinal de leurs patients de manière plus systématique, afin de pouvoir effectuer les vaccinations de rattrapage en cas de besoin. Le carnet de vaccination électronique mesvaccins.ch constitue un outil précieux à ce titre, car il permet d’identifier plus facilement les lacunes et mérite donc d’être plus largement utilisé.

Ces derniers points, ainsi que de nombreux autres tels que l’amélioration de la formation des professionnels de santé ou la meilleure accessibilité des vaccinations pour les adultes, font partie de la Stratégie nationale de vaccination, adoptée en janvier 2017 par le Conseil fédéral. C’est elle qui prend le relais de la Stratégie d’élimination de la rougeole.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, Communication, Tél. 058 462 95 05, media@bag.admin.ch


Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-65739.html