Le Conseil fédéral règle l’utilisation du domaine « .swiss » par l’administration fédérale

Berne, 11.01.2017 - Le nouveau domaine Internet « .swiss » sera l’un des signes distinctifs des applications de la cyberadministration suisse. Le Conseil fédéral a adopté mercredi, pour l’administration fédérale, des règles d’utilisation relatives au domaine suisse de premier niveau.

Depuis 2007, l'administration fédérale se présente sous une identité visuelle uniforme, le Corporate Design de la Confédération, abrégé « CD Bund » en allemand. Cette identité visuelle vaut également pour les sites Internet, qui sont regroupés dans le domaine Internet « admin.ch ». Le CD Bund aide à reconnaître les sites Internet de la Confédération et a permis d'éviter une prolifération coûteuse de solutions graphiques.

En acquérant et en exploitant « .swiss », la Confédération suisse dispose depuis plus d'une année d'un deuxième domaine. Celui-ci représente la Suisse et sa bonne réputation sur Internet au niveau mondial. Aisément reconnaissable, « .swiss » jouit d'une notoriété et d'une réputation considérables. Depuis septembre 2015, plus de 16 000 entreprises actives en Suisse ont enregistré une adresse dans ce domaine.

Mettre l’utilisateur au centre

Le Conseil fédéral veut également mettre à profit les avantages de « .swiss » pour promouvoir la Suisse numérique et soutenir la communication en ligne avec les internautes dans le pays et à l'étranger. À cet égard, il convient toutefois de tenir compte de la notoriété et de la réputation de « .swiss ».

Sur proposition de la Chancellerie fédérale, le Conseil fédéral a donc fixé des règles d'utilisation. Le domaine « admin.ch », avec lequel la population suisse s'est désormais familiarisée, reste le principal domaine de l'administration fédérale. Un transfert complet des sites Internet de l'administration fédérale dans le domaine « .swiss » coûterait en effet trop cher, sans que les citoyens puissent véritablement en tirer profit.

Le domaine « .swiss » proposera des services en ligne modernes et axés sur les prestations, tels qu'ils sont développés par la Confédération, les cantons et les communes dans le cadre de la cyberadministration suisse. Ces sites Internet ne mettent pas l'accent sur les autorités ni sur leurs produits, mais sur les besoins des gens et des entreprises d'obtenir facilement et rapidement des informations, des données, des extraits de registres ou des autorisations. L'un d'eux existe déjà, il s'agit de www.opendata.swiss, le portail des données ouvertes de l'administration publique suisse. Et d'autres vont bientôt suivre.

Les utilisateurs doivent cependant pouvoir d'emblée identifier ces offres comme des prestations de l'État. C'est pourquoi la Chancellerie fédérale définira ces prochains mois, de concert avec les départements et Cyberadministration suisse, les éléments marquants qui garantiront cette reconnaissance immédiate.


Adresse pour l'envoi de questions

Ursula Eggenberger
Responsable de l'information
+41 58 462 37 63
ursula.eggenberger@bk.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Chancellerie fédérale
http://www.bk.admin.ch/index.html?lang=fr

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-65209.html