De nombreux acteurs garantissent l’approvisionnement

Berne, 02.12.2016 - L’Approvisionnement économique du pays doit agir en mode interdisciplinaire. C’est le seul moyen d’identifier des risques complexes et de combler un sous-approvisionnement. Ce sont les conclusions tirées du rapport sur l’AEP (2013 à 2016), dont le Conseil fédéral a pris acte le 2 décembre 2016.

Dans la période sous revue (2013 à 2016), l’Approvisionnement économique du pays (AEP) a réévalué, dans le cadre de son processus stratégique, les risques auxquels est exposé l’approvisionnement. De plus, il a vérifié en profondeur son orientation stratégique puis analysé ses moyens d’action et mesures quant à leur efficacité et leur opérationnalité. Ce cycle quadriennal est couronné par le rapport sur l’AEP : il passe en revue les principales activités, présente les diverses lacunes observées et esquisse les défis à affronter.

Les processus d’approvisionnement sont exposés à des risques de plus en plus difficiles à prévoir. Entre 2013 et 2016, l’AEP a dû intervenir face à une pénurie de produits pétroliers et à des ruptures de stock de médicaments. Chaque fois, il a fallu puiser dans les réserves obligatoires. En outre, la pénurie de produits raffinés, à l’automne 2015, a montré qu’un cumul de facteurs très différents pouvait entraîner un problème d’approvisionnement.


Adresse pour l'envoi de questions

Simon Schläppi, chargé de communication,
Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays (OFAE)
tél. 058 462 21 85



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-64778.html