Poursuite de l’engagement de la « Swiss Company » (Swisscoy) au sein de la Kosovo Force multinationale (KFOR)

(Dernière modification 15.06.2017)

Berne, 24.11.2016 - En date du mercredi 23 novembre 2016, le Conseil fédéral a décidé de prolonger l’engagement de la Swisscoy au sein de la Kosovo force multinationale (KFOR) jusqu’au 31 décembre 2020 et a adopté un message dans ce sens à l’attention du Parlement. L’approbation de l’Assemblée fédérale est en effet nécessaire parce qu’il s’agit d’un engagement armé d’une durée supérieure à trois semaines. Le Conseil fédéral a également décidé de réduire l’effectif maximal autorisé de la Swisscoy, mais se réserve le droit de l’augmenter pour accomplir des travaux de maintenance annoncés à court terme ou pour assumer des tâches de sûreté en cas de menace accrue.

La stabilité dans l'ouest des Balkans, et notamment au Kosovo, est essentielle pour la sécurité de la Suisse. Par voie de conséquence, le maintien de la présence de la KFOR dans le cadre de l'engagement international au Kosovo satisfait les intérêts de la Suisse en matière de politique de sécurité. En outre, cet engagement militaire de la Suisse en faveur de la promotion de la paix au Kosovo correspond à la volonté du Conseil fédéral, manifestée à plusieurs reprises, de renforcer la promotion militaire de la paix tant sur le plan quantitatif que qualitatif.

Le contingent maximal doit être ramené, dès avril 2018, de 235 à 190 militaires. En octobre 2019, le Conseil fédéral diminuera encore l’effectif, qui s’établira à 165 militaires. La KFOR doit compter avec d'autres étapes de réduction, qui impliquent entre autres également la fermeture de certains sites. Ceci se traduira, pour la Swisscoy, pendant la durée de son mandat, par une réorientation vers des tâches qui exigent moins de moyens lourds. Par voie de conséquence, le Conseil fédéral prévoit de réduire l'effectif du contingent principalement dans les domaines des transports et du génie.

Le Conseil fédéral se réserve toutefois le droit d'augmenter temporairement l'effectif du contingent si la situation l'exige, notamment pour effectuer des travaux extraordinaires de maintenance en cas de changements importants dans le stationnement. Les exigences en matière de sécurité peuvent aussi varier en fonction de la situation, ce qui nécessite du personnel supplémentaire. Dans ce cas, cinquante experts en logistique au maximum doivent être envoyés au Kosovo pour une période de huit mois au plus. Si la Swisscoy devait être confrontée à une menace accrue, il est prévu d'envoyer au maximum 20 militaires en renfort jusqu'à ce que la situation se stabilise.

Le Conseil fédéral a chargé le DDPS d'établir, d'ici au 31 décembre 2018 et en collaboration avec le DFAE, un rapport sur la possibilité d'allouer à la promotion civile de la paix les moyens actuellement consacrés à l'engagement militaire.


Adresse pour l'envoi de questions

Karin Suini
Porte-parole du DDPS
058 464 50 86



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
http://www.vbs.admin.ch

Groupement de la Défense
http://www.vtg.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-64661.html