Mieux concilier formation et sport d’élite

Berne, 16.11.2016 - Pour que les sportifs d’élite aient de meilleures perspectives à l’issue de leur carrière sportive, ils devraient pouvoir combiner plus facilement celle-ci avec une formation. Le Conseil fédéral a approuvé un rapport à ce propos lors de sa séance du 16 novembre 2016.

La carrière des sportifs d’élite ne dure qu’un temps et au cours de celle-ci, 40% d’entre eux gagnent moins de 14 000 francs par an. Rien d’étonnant, donc, à ce que beaucoup aient des difficultés financières, non seulement pendant qu’ils sont en activité, mais aussi et surtout après leur retraite sportive. Le Conseil national a chargé le Conseil fédéral de présenter, dans un rapport, des mesures qui permettraient à ces sportifs de financer durablement leur carrière sportive et post-sportive.

Ce rapport établit que le sport d’élite est coûteux et ne serait guère possible sans soutiens privés et publics. Pour qu'après leur carrière au moins, les athlètes n'aient pas de difficultés financières, il faut qu'ils puissent mieux conjuguer sport et formation. Selon le Conseil fédéral, cela passe surtout par une amélioration du lien institutionnel entre ces deux volets. Pour optimiser le système de formation, on pourrait par exemple créer plus de places d’apprentissage destinées aux sportifs. Ceux-ci auraient ainsi de meilleures perspectives professionnelles une fois qu’ils seraient loin des podiums. Le même constat est fait au niveau des écoles professionnelles et des hautes écoles, dont les formations sont également peu compatibles avec le sport d’élite.
En cause aussi, les blessures, qui entraînent souvent une perte de revenus pour les athlètes. Les mesures qui leur permettraient d’avoir un revenu de base plus stable englobent notamment des emplois fixes (secteurs privé et public) et des prestations de soutien d’une durée limitée (fédérations, sponsors, instruments de promotion privés).
L’amélioration de la situation financière des sportifs d’élite en Suisse requiert en tout cas un effort de la part de tous les acteurs de l’encouragement du sport.


Adresse pour l'envoi de questions

Karin Suini
Porte-parole du DDPS
058 464 50 86



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général du DDPS
https://www.vbs.admin.ch/

Office fédéral du sport
http://www.baspo.admin.ch/

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-64542.html