L’ancien émetteur de Beromünster transformé en station de mesure de l’air

Berne, 26.10.2016 - Une nouvelle station de mesure de la qualité de l’air de la Confédération, la première depuis l’année 1990, a été inaugurée aujourd’hui à Beromünster (LU). Se trouvant sur le site de l’ancien émetteur national, la station de Beromünster mesure la qualité de l’air représentative pour les régions rurales du Plateau. Elle complète ainsi le Réseau national d’observation des polluants atmosphériques (NABEL) et contribue au contrôle de l’efficacité des mesures de protection de l’air.

Située à l’emplacement de l’ancien émetteur national de Beromünster (LU), la nouvelle station du réseau NABEL se trouve à 800 m. d’altitude et bénéficie d’une vue entièrement dégagée. Ce qui était autrefois propice à la diffusion, jusqu’à l’étranger, de programmes radio en ondes moyennes se révèle aujourd’hui avantageux pour mesurer la qualité de l’air sur une vaste étendue. En effet, grâce à son emplacement au sommet d’une colline non boisée et très éloigné des grandes sources de polluants, la station peut mesurer les émissions provenant de toutes les sources  du Plateau et de toutes les directions.

La nouvelle station NABEL de Beromünster remplace la station forestière de Lägeren (AG), où les mesures ne seront plus réalisées pour le réseau NABEL. Elle permet de procéder à des mesures des poussières fines et de différents composés azotés, tels que l’ammoniac et le nitrate, ce qui n’était pas possible à la station forestière de Lägeren.

Haute de 217 m et protégée au titre de monument historique, la tour permet en outre de prélever des échantillons d’air à différentes hauteurs. Ainsi des recherches supplémentaires pourront être menées sur la qualité de l’air et sur le transport des polluants. Après sa mise hors service en 2008, la tour de l’ancien émetteur à ondes moyennes de Beromünster assume désormais, en sa qualité de station de mesure du réseau NABEL, une nouvelle fonction : la surveillance de la qualité de l’air au moyen d’outils de mesure ultramodernes, qui se trouvent à côté des installations historiques de radiodiffusion.

Contrôle permanent de la qualité de l’air

Depuis 1979, les seize stations NABEL de la Confédération mesurent la qualité de l’air et surveillent l’évolution de la pollution atmosphérique. Ces mesures sont réalisées à des endroits caractéristiques : tant à proximité d’émetteurs, comme les autoroutes, que dans les villes, dans des zones d’habitation typiques ou encore dans des régions rurales, comme à Beromünster. Les résultats de mesures réalisées sur plusieurs années indiquent que si la qualité de l’air s’est nettement améliorée durant ces dernières décennies, elle reste insuffisante, notamment parce que les polluants atmosphériques, comme les poussières fines, sont encore en trop grande quantité. Selon le rapport annuel 2015 du réseau NABEL, récemment publié, les poussières fines, le dioxyde d’azote, l’ammoniac et l’ozone représentent toujours un défi en matière de protection de l’air en Suisse.  

Le réseau  NABEL constitue donc un instrument important d’exécution de l’ordonnance sur la protection de l’air. Les stations NABEL permettent de contrôler l’efficacité des mesures prises pour réduire les émissions de polluants atmosphériques.

 

ENCADRÉ 1
NABEL - Réseau national d’observation des polluants atmosphériques

Le Réseau NABEL, géré par l’OFEV et l’Empa, permet de procéder à des relevés sur la pollution atmosphérique dans l’ensemble du pays et sur son évolution. Les seize stations du réseau NABEL mesurent les principaux polluants atmosphériques affectant la santé humaine ou l’environnement (gaz, particules et substances contenues dans les précipitations). Elles procèdent en priorité aux mesures des polluants réglementés dans l’ordonnance sur la protection de l’air, ainsi que dans les accords internationaux (dioxyde d’azote, ozone, poussières fines, dioxyde de soufre, benzène, ammoniac, etc.).

ENCADRÉ 2
Les projets de surveillance en continu et les projets de recherche se complètent

En plus des instruments de la station de mesure NABEL, la tour de Beromünster est également équipée d’appareils liés à des projets de recherche de l’Université de Berne et de l’Empa, dans le domaine des polluants atmosphériques et des gaz à effet de serre. Les tubes d’aspiration qui y sont installés à cinq hauteurs différentes (entre 12 et 212 m) offrent des possibilités uniques, en particulier pour mesurer les gaz à effet de serre.

La combinaison des mesures permanentes réalisées à plusieurs hauteurs et de la modélisation du transport des masses d’air permet à la recherche de déterminer la quantité et l’origine de ce type de gaz.

 


Adresse pour l'envoi de questions

Section Médias OFEV
Téléphone: +41 58 462 90 00
Courriel: mediendienst@bafu.admin.ch



Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche
http://www.empa.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-64259.html