Simonetta Sommaruga au Sri Lanka et en Inde pour une visite de travail

Berne, 02.10.2016 - La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga se rendra la semaine prochaine au Sri Lanka et en Inde. L’un des objectifs de ce voyage est de renforcer la coopération avec ces deux pays dans le domaine migratoire. Au Sri Lanka, la conseillère fédérale se fera par ailleurs une idée de l’avancement du processus national de réconciliation et de la situation en matière de droits de l’homme.

Au Sri Lanka, le gouvernement a engagé d'importantes réformes démocratiques. Après un conflit armé de plusieurs décennies, une nouvelle constitution doit ouvrir la voie à un travail de mémoire, à une réconciliation des différents groupes ethniques et à un renforcement de l'état de droit. La Suisse s'engage au Sri Lanka depuis de nombreuses années déjà : elle apporte une aide humanitaire, mène des projets en faveur d'une politique de la paix et des droits de l'homme, et développe des activités dans le domaine de la migration et du développement. Elle soutient par ailleurs les efforts du Sri Lanka pour réintégrer les personnes de retour et pour développer la formation. La Suisse souhaite renforcer encore son engagement, afin de soutenir le processus de réforme en cours.

D'une importance particulière pour la Suisse

Depuis des années, le Sri Lanka a une importance particulière pour la politique migratoire extérieure de la Suisse : pendant le conflit armé, de nombreuses persones déplacées ont trouvé refuge en Suisse. Quelque 50 000 Sri-Lankaises et Sri-Lankais vivent en Suisse, dont environ la moitié ont aujourd'hui la nationalité suisse. La Suisse accueille ainsi une communauté sri-lankaise relativement importante par comparaison avec les autres pays d'Europe. En 2015, le Sri Lanka était, en ordre d'importance, le cinquième pays de provenance des requérants d'asile en Suisse.

La situation sécuritaire s'étant améliorée au Sri Lanka et les infrastructures dans le nord du pays étant largement reconstruites, l'exécution des renvois vers toutes les régions du pays est aujourd'hui en principe raisonnablement exigible. Le Secrétariat d'État aux migrations (SEM) a donc adapté sa pratique en juillet 2016. Madame Sommaruga souhaite à présent profiter des discussions politiques qu'elle aura à Colombo pour approfondir la collaboration avec le Sri Lanka dans le domaine migratoire. La coopération actuelle portant sur le retour des personnes tenues de quitter le territoire suisse doit être formalisée dans un accord bilatéral. L'accord envisagé règlerait cette coopération et apporterait une sécurité juridique supplémentaire. La pratique du SEM n'en sera cependant pas modifiée : le SEM continuera d'examiner chaque demande, en tenant compte des lacunes qui persistent dans le domaine des droits de l'homme.

Dialogue avec la société civile

Durant son voyage de travail au Sri Lanka, Simonetta Sommaruga s'entretiendra aussi avec des représentants de la société civile et d'autorités locales. Les thèmes qu'elle souhaite aborder sont notamment le processus de réconciliation, les réformes constitutionnelles et les droits de l'homme.

La conseillère fédérale se rendra également dans l'ancienne zone de conflit dans le nord du Sri Lanka. Elle y rencontrera des personnes revenues de Suisse et visitera un projet de formation et de formation continue soutenu financièrement par la Suisse et ouvert aux personnes de retour de Suisse.

L'Inde, principal pays tiers

Le voyage se poursuivra par une visite d'une journée en Inde, qui a elle aussi pour but d'approfondir la coopération sur le plan migratoire. En chiffres, l'Inde est le principal pays tiers pour la Suisse aussi bien concernant l'admission sur le marché du travail que pour l'établissement de visas. À New Delhi, Madame Sommaruga visitera notamment le nouveau centre suisse d'établissement des visas. Ce centre délivre près de 110 000 visas par année, soit environ un cinquième de tous les visas délivrés par la Suisse, un chiffre qui illustre le grand nombre de voyages touristiques en Suisse à partir de l'Inde.


Adresse pour l'envoi de questions

Service d’information SG DFJP, T +41 58 462 18 18



Auteur

Département fédéral de justice et police
http://www.ejpd.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-63995.html