La Suisse présente une première série de mesures visant à mettre en œuvre l’Agenda 2030 pour le développement durable

Berne, 19.07.2016 - New York, 19 juillet 2016: Lors du Forum politique de haut niveau sur le développement durable (High-Level Political Forum, HLPF) organisé au siège des Nations Unies à New York, le directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC), M. Manuel Sager, a présenté les premières mesures engagées par la Suisse.

Pour la première fois depuis l’adoption, en septembre 2015, de l’Agenda 2030 pour le développement durable, le Forum politique de haut niveau chargé de suivre la mise en œuvre des objectifs mondiaux de développement durable s’est réuni au siège des Nations Unies à New York. La Suisse est l'un des tout premiers pays à présenter des mesures nationales en vue de la réalisation de l'Agenda 2030. Organisé du 11 au 20 juillet, le Forum permet de discuter des mesures présentées par 22 pays au total ainsi que du premier rapport global portant sur l'état d'avancement de l'Agenda.

La délégation suisse est conduite par M. Manuel Sager, directeur de la DDC, à qui le Conseil fédéral a attribué le titre de secrétaire d’État pour la durée de la conférence. Outre des membres du DFAE/DDC, la délégation suisse comprend des représentants du Secrétariat d'État à l’économie, de l'Office fédéral de l’environnement, de l'Office fédéral du développement territorial, de la société civile (Alliance Sud), du secteur privé (Swiss Sustainable Finance) et du Parlement (le conseiller national Claude Beglé, VD).

L'Agenda 2030 pour le développement durable comporte 17 objectifs concrets (objectifs de développement durable ou ODD), que la communauté internationale doit atteindre d'ici 2030. Ces objectifs portent sur la lutte contre la faim et la pauvreté, l'égalité des sexes, l'eau et la santé ou encore l'avènement de sociétés pacifiques. Adopté en septembre 2015 par les chefs d'État et de gouvernement lors du sommet de l'ONU à New York, l'Agenda 2030 constitue une contribution importante au développement économique, à la promotion du bien-être et à la protection de l'environnement aux niveaux mondial, national et local. Il intègre également des aspects liés à la paix, à l'état de droit et à la gouvernance, qui revêtent une importance fondamentale pour le développement durable.

La réalisation des objectifs mondiaux de l'Agenda passe nécessairement par la mise en place de mécanismes de monitoring et d'examen efficaces. Aussi la Suisse s'est-elle beaucoup investie en faveur du Forum politique de haut niveau. Les contributions des acteurs non étatiques issus de la société civile, du secteur économique et des milieux scientifiques sont indispensables à la réussite de la mise en œuvre de l'Agenda 2030.  C'est la raison pour laquelle la délégation suisse, conduite par le directeur de la DDC M. Manuel Sager, réunit, aux côtés de membres de divers services fédéraux, des représentants de la société civile, de la recherche et du secteur privé.

Le Forum politique de haut niveau apporte une valeur ajoutée dans la mesure où il s'agit d'une plateforme qui permet à des acteur étatiques et non étatiques d'échanger des expériences et relie entre elles les instances de différents niveaux (mondial, national et local).

Le 18 décembre 2015, le Conseil fédéral a chargé la DDC ainsi que l'Office fédéral du développement territorial (ARE), en sa qualité d'office chargé de coordonner la réalisation du développement durable au niveau national, d'engager des mesures de mise en œuvre des ODD et de réexaminer la situation pendant la phase de transition 2016-2017. Leur mission consiste en outre à définir les processus et les responsabilités institutionnelles, à suivre l'état d'avancement de la mise en œuvre, à identifier les lacunes éventuelles et à créer un mécanisme approprié qui permettra d'assurer le monitoring de l'Agenda 2030 et garantira l'établissement de rapports ad hoc.

La présentation de ses premières mesures de mise en œuvre va permettre à la Suisse d'influer sur le débat mondial et sur les décisions de la communauté internationale. La Suisse avait lancé, dès la phase de préparation de l'Agenda 2030, une discussion sur la mise en œuvre et le suivi des objectifs et avait joué également un rôle actif dans les négociations menées en parallèle sur le financement du développement. Elle a pu ainsi marquer de son empreinte les chapitres consacrés au monitoring et à l'examen des engagements pris par les États en matière de mise en œuvre. Pour ce faire, elle a coordonné un groupe suprarégional de sept pays, qui est parvenu à convaincre les autres États d’établir un mécanisme de contrôle efficace.


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Office fédéral du développement territorial
https://www.are.admin.ch/are/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-62755.html