La Suisse finalise son adhésion à la BAII

Berne, 25.04.2016 - La Suisse a déposé aujourd’hui son instrument de ratification de l’Accord portant création de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (BAII), parachevant ainsi le processus d’adhésion. Le délai référendaire, échu le 11 avril 2016, n’a pas été utilisé. En qualité de membre à part entière, la Suisse pourra participer aux réunions du Conseil des gouverneurs et avoir accès au Conseil d’administration de la banque. Grâce à la rapidité avec laquelle elle a ratifié l’accord, elle pourra participer dès le début au développement de la BAII.

La Suisse est le 37e pays à avoir achevé le processus d’adhésion, rejoignant notamment les trois principaux actionnaires, à savoir la Chine, l’Inde et la Russie. Parmi les membres non régionaux, l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark, la Finlande, l’Islande, Israël, le Luxembourg, Malte, la Norvège, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont également ratifié l’accord. La participation de la Suisse au capital s’élève à 706,4 millions de dollars, dont 141,3 millions doivent être libérés. La voix de la Suisse compte pour 0,87 %. Parallèlement au dépôt de l’instrument de ratification, la Suisse a également versé la première des cinq tranches dues au titre du capital à libérer (soit 28,26 millions de dollars).

Le Conseil fédéral a nommé les conseillers fédéraux Johann N. Schneider-Ammann et Didier Burkhalter en tant que gouverneur et gouverneur suppléant de la banque. Au sein du Conseil d’administration de la banque, la Suisse forme un groupe de vote avec le Danemark, l’Islande, la Norvège, la Pologne, le Royaume-Uni et la Suède. Actuellement, ce groupe est représenté par une administratrice britannique. A partir de cet été, la Suisse pourra désigner une administratrice suppléante, ce qui lui confère une bonne position pour avoir une influence réelle sur le développement de la banque.

La BAII a été formellement constituée les 16 et 17 janvier 2016 à Pékin lors des réunions d’inauguration. Les principaux documents de base ont été adoptés, les principaux postes de direction sont occupés et la banque a lancé ses opérations. L’objectif de la BAII est de promouvoir une croissance durable et stable et le développement social en Asie. Elle opérera via le financement de projets d’infrastructure, essentiels au développement de cette région. La BAII devrait devenir un nouvel acteur important pour le financement du développement en Asie. En y adhérant, la Suisse renforce son engagement et sa présence dans la région et contribue ainsi à ouvrir de nouvelles perspectives économiques en Asie.


Adresse pour l'envoi de questions

Fabian Maienfisch, SECO, Communication,
tél.: 058 462 40 20

Information DFAE, tél.: 058 462 31 53


Auteur

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-61495.html