Aide publique au développement de la Suisse en 2015

Berne, 13.04.2016 - Avec un taux d’Aide publique au développement (APD) de 0,52% du revenu national brut (RNB), la Suisse s’est maintenue en 2015 dans le premier tiers de pays donateurs de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). Elle figure au 8e rang des 29 pays membres du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE, qui publie ce mercredi son classement en la matière. La part des coûts liés à l’accueil des requérants d’asile pendant leur première année de séjour représente plus de 13 % de l’APD de la Suisse.

En 2015, CHF 3'404 millions ont été consacrés à l’Aide publique au développement de la Suisse, soit CHF 182 millions de plus qu’en 2014. Cela représente une part de 0.52% du revenu national brut (RNB). Cette augmentation a été rendue possible par la mise à disposition de moyens supplémentaires par le Parlement au cours des dernières années.

La comptabilisation de l’APD se base sur des directives communes élaborées au sein du CAD, qui permettent une comparaison des engagements sur le plan international. Selon le communiqué de presse publié ce mercredi par l’OCDE (en lien), vingt-deux des vingt-neuf pays membres du CAD, dont la Suisse, ont augmenté leurs engagements en 2015.

Le ratio APD/RNB de la Suisse est passé de 0.50% à 0.52% entre 2014 et 2015. Elle conserve ainsi sa 8ème place dans le classement des pays membres du CAD. Pour rappel, le pourcentage du RNB consacré à l’aide publique au développement est un indicateur reconnu sur le plan international permettant de comparer le degré d’engagement des pays donateurs. En montants absolus, la Suisse se place à la onzième position dans le classement.

L’Aide publique au développement de la Confédération est mise en œuvre principalement par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), à travers la Direction du développement et de la coopération (DDC), et par le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR), à travers le Secrétariat à l’économie, Coopération et développement économiques (SECO WE). Outre les moyens de l’aide humanitaire, de la coopération au développement, de la coopération économique au développement et de l’aide à la transition dans les pays de l’Est mis en œuvre par la DDC et le SECO, d’autres dépenses publiques éligibles au titre de l’APD sont également comptabilisées, notamment dans les domaines de la promotion de la paix, des droits de l’homme et de l’asile. En 2015, la part des coûts liés à l’accueil des requérants d’asile en provenance de pays en développement pendant leur première année de séjour en Suisse a représenté 13.4 % de l’APD.

La DDC et le SECO publieront au mois de juin, dans le cadre de leur rapport annuel conjoint sur la coopération internationale de la Suisse, des informations détaillées sur l’utilisation des moyens consacrés en 2015 à l’aide publique au développement.


Adresse pour l'envoi de questions

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/recent/media.html

Secrétariat d'Etat à l'économie
http://www.seco.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-61330.html