Groupe de travail chargé de l’optimisation du réseau de lignes électriques

Berne, 15.11.2005 - Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger a institué un groupe de travail, chargé d’élaborer des propositions en vue d’améliorer la sécurité de l’approvisionnement du réseau à haute tension. Dirigée par l’ancien directeur de l’économie publique soleurois Rolf Ritschard, cette entité doit analyser les conditions régissant le développement du réseau de lignes de transport et émettre des recommandations pour résoudre les problèmes de coordination et de procédure. Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger a ordonné la constitution de ce groupe de travail suite à la panne de courant des CFF.

Au vu des pannes de courant que la Suisse a connues ces dernières années, le développement de la sécurité de l’approvisionnement au niveau du réseau à haute tension est devenu un objectif prioritaire. Après la panne majeure survenue sur le réseau électrique des chemins de fer CFF le 22 juin 2005, le conseiller fédéral Moritz Leuenberger a ordonné plusieurs mesures, dont la constitution d’un groupe de travail nommé "Lignes de transport et sécurité de l’approvisionnement". Celui-ci doit établir les bases assurant un développement ciblé, coordonné et adapté aux besoins et permettant l’optimisation des réseaux de transport.

Placé sous la direction de l’ancien conseiller d’Etat soleurois Rolf Ritschard, le groupe de travail débutera ses activités en décembre 2005 et les poursuivra jusqu’à l’entrée en vigueur de la loi sur l’approvisionnement en électricité, actuellement en suspens au Parlement. Le groupe est composé de représentants des cantons, des chemins de fer, de l’économie électrique, d’associations écologistes et de l’Inspection fédérale des installations à courant fort, ainsi que des offices fédéraux OFEN, OFT, OFEFP et ARE.  L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) assure en outre le secrétariat du groupe. Le groupe de travail est aussi chargé de définir les projets de construction de lignes et d’en déterminer les priorités, d’examiner les possibilités d’amélioration des liaisons entre le réseau 50 Hz d’approvisionnement électrique général et le réseau 16,7 Hz d’approvisionnement électrique des chemins de fer, d’étudier les motifs des retards dans la réalisation des projets de construction de lignes et d’élaborer des propositions d’amélioration de la législation et des procédures correspondantes en vue de combler ces retards.



Auteur

Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication
https://www.uvek.admin.ch/uvek/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-611.html