Evaluation du danger lié aux crues extrêmes de l’Aar: lancement de l’étude principale

Berne, 09.02.2016 - Pour améliorer l’évaluation des risques encourus par les installations riveraines en cas de crues extrêmes de l’Aar, les autorités doivent disposer de scénarios de danger homogènes basés sur les méthodologies les plus récentes. C’est précisément le but du projet « Bases Crues extrêmes Aar-Rhin» dont l’étude principale a été lancée aujourd’hui sous la direction de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Les résultats devraient être disponibles d’ici deux ans.

La première partie de l'étude principale va consister à élaborer des scénarios de précipitations et de débits, à déterminer le périmètre précis du projet et à identifier les points clés, c'est-à-dire les emplacements qui pourraient être particulièrement influencés par des interactions et des réactions en chaîne entre les différents processus qui peuvent survenir durant les crues.

Dans la seconde partie, il sera procédé à l'analyse approfondie de ces processus, de leurs interactions et des répercussions. Parmi les processus pris en compte figurent les phénomènes d'érosion, les déplacements du lit des cours d'eau, le dépôt des sédiments, les glissements de terrain, les phénomènes d'embâcle (obstruction des cours d'eau provoquant des barrages naturels) ou de rupture de digues. La synthèse, sous forme de scénarios de danger, devrait être réalisée d'ici 2018.

Une fois le projet terminé, ces scénarios de danger seront utilisés par les différentes autorités pour procéder à une nouvelle estimation des risques pour les installations et les constructions. Les résultats de l'étude permettront, de manière générale, de mieux protéger les infrastructures et les agglomérations riveraines et, en particulier, de réévaluer les risques de crues extrêmes pour une quinzaine de barrages au fil de l'eau ainsi que pour les centrales nucléaires de Mühleberg, de Gösgen et de Beznau I et II.

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV), l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) et l'Office fédéral de la protection de la population (OFPP) collaborent depuis 2013 dans le cadre du projet «Bases crues extrêmes Aar-Rhin » (Grundlagen Extremhochwasser Aare-Rhein EXAR) pour élaborer des bases homogènes et cohérentes pour l'évaluation des dangers liés aux crues rares à extrêmes de l'Aar (jusqu'à une période de retour de 10'000 ans, voire au-delà). La phase initiale du projet a permis de collecter les données sur la problématique et à définir la méthodologie pour l'étude principale, validée par des experts internationaux.


Adresse pour l'envoi de questions

Section Médias OFEV
Téléphone: +41 58 462 90 00
Courriel: mediendienst@bafu.admin.ch



Auteur

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

Office fédéral de l'énergie
http://www.bfe.admin.ch

Inspection fédérale de la sécurité nucléaire
http://www.ifsn.ch

OFPP - Office fédéral de la protection de la population
http://www.bevoelkerungsschutz.admin.ch/

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-60609.html