Les professionnels des soins plus nombreux grâce au Masterplan

Berne, 03.02.2016 - Le Conseil fédéral a approuvé le rapport final relatif au Masterplan «Formation aux professions des soins». Celui-ci montre que les mesures prises en vue d’augmenter le nombre de diplômes décernés en Suisse font effet et que ce nombre ne cesse de croître depuis 2007. Toutefois, le succès de la lutte contre la pénurie de professionnels des soins passe par le maintien des places de formation et de stage et par la création de nouvelles places: des tâches qui restent de longue haleine.

Davantage de diplômes dans les professions des soins: telle est la condition préalable au bon fonctionnement du système de santé suisse. La satisfaction des besoins croissants dans le domaine des soins infirmiers par une main-d'œuvre suisse relève d'un double enjeu: créer des places de formation supplémentaires et proposer des profils professionnels attrayants et orientés vers le marché du travail. Dans le cadre du Masterplan «Formation aux professions des soins» 2010 à 2015, une plateforme de coordination a été établie et a permis à la Confédération, aux cantons et aux organisations du monde du travail de coordonner et de mettre en place des mesures visant à augmenter le nombre de diplômés indigènes dans les professions des soins.

Le rapport final du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) montre que les objectifs du Masterplan «Formation aux professions des soins» en matière de politique de la formation ont majoritairement été atteints. Le nombre de diplômes décernés en Suisse dans la formation professionnelle initiale ne cesse d'augmenter: depuis 2007, le nombre de diplômes délivrés chaque année dans la profession d'assistant en soins et santé communautaire CFC a plus que doublé et permet actuellement de couvrir plus de 84 % du besoin de relève estimé. En outre, les bases de l'encouragement des places de formation au sein des entreprises sont disponibles. L'évolution du nombre de diplômes est également positive au degré tertiaire. Les efforts visant à augmenter le nombre d'inscriptions aux filières d'études en soins infirmiers dans les écoles supérieures et les hautes écoles spécialisées sont poursuivis.

Les professions des soins ont été intégrées avec succès dans la systématique de formation. Les formations proposées vont de la formation professionnelle initiale de deux ans sanctionnée par l'attestation fédérale de formation professionnelle au doctorat universitaire, en passant par la formation professionnelle supérieure et les filières d'études bachelor et master des hautes écoles spécialisées.

Deux autres objectifs ont été atteints avec l'introduction, début 2015, de l'obtention a posteriori du titre d'une haute école spécialisée en soins infirmiers et le message relatif à la loi sur les professions de la santé transmis par le Conseil fédéral au Parlement à la mi-novembre 2015.

En réponse aux postulats «Personnes âgées. Garantie des soins» (10.3127) et «Attractivité de la formation en soins infirmiers» (10.3128) et à la motion «Encourager et soutenir les possibilités de reconversion et les deuxièmes formations pour le personnel de soins» (11.3889), le rapport final met en lumière différents domaines thématiques et développements en lien avec le système de santé. Il en ressort clairement que le maintien des places de formation et de stage et la création de nouvelles places restent une tâche de longue haleine qui, de l'avis du Conseil fédéral, ne prend pas fin au terme du Masterplan «Formation aux professions des soins», mais doit continuer à faire l'objet d'un traitement prioritaire - d'autant plus devant l'évolution du contexte politique.

Les mesures prises dans le domaine de la formation déploient leurs effets à moyen terme et ne permettent pas à elles seules de lutter contre la pénurie de professionnels des soins. D'autres facteurs, comme les conditions d'engagement et de travail en vigueur dans la branche et dans les entreprises, exercent également une influence au niveau de la garantie et de la qualité des soins. Ils relèvent toutefois de la compétence des institutions de la santé. Ces questions et d'autres encore doivent rester à l'ordre du jour des autorités compétentes au-delà du terme du Masterplan «Formation aux professions des soins».


Adresse pour l'envoi de questions

Katrin Frei,
cheffe de l’unité Questions de fond et politique,
Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation SEFRI,
tél. 058 462 82 47,
katrin.frei@sbfi.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-60542.html