Journée de la protection des données 2016: informatique en nuage et protection des données personnelles

Berne, 28.01.2016 - Les services en nuage offrent plusieurs avantages par rapport aux supports de stockage physiques: les données personnelles sont accessibles en ligne à tout moment et elles peuvent être transférées d’un appareil à l’autre en quelques clics. Ces services génèrent également des risques significatifs qui seront au centre des discussions lors de la 10e Journée internationale de la protection des données organisé par le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence.

Étant donné que les espaces de stockage sur Internet présentent des avantages financiers, de plus en plus d’entreprises suisses, notamment des PME, confient le traitement de leurs données à des services en nuage externes (cloud computing). Ce faisant, elles ne se rendent souvent pas compte que la plupart des fournisseurs d’espaces de stockage sur Internet ne proposent pas le cryptage des données – ou alors un cryptage insuffisant – et qu’ils s’arrogent des droits étendus sur les données personnelles de leurs clients. Ce qui pose aussi problème, c’est le fait que les données ne sont plus stockées sur le réseau informatique de ces entreprises, mais dans un «nuage de données» qui se trouve la plupart du temps à l’étranger. Le Préposé juge cette évolution d’un œil très critique, car, en règle générale, les États qui ne sont pas membres de l’UE n’offrent pas un niveau de protection des données suffisant. Il va s’engager, dans le cadre de la révision de la loi sur la protection des données, pour que la sphère privée continue d’être protégée de façon adéquate en Suisse compte tenu des évolutions technologiques.

Lors d’une table ronde publique, consacré à la manière de protéger les données personnelles dans le nuage après la décision de la CJUE sur le «Safe Harbor», Jean-Philippe Walter, Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence par intérim, discutera aujourd’hui, avec des personnalités politiques et des spécialistes des technologies de l’information, des dangers inhérents au fait de confier le traitement des données à des services en nuage externes.  

Les citoyens intéressés ont la possibilité de donner leur avis sur le blog du PFPDT à propos de l’informatique en nuage.


Adresse pour l'envoi de questions

Service d’information du Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence, tél. 058 464 94 10, info@edoeb.admin.ch



Auteur

Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence
http://www.edoeb.admin.ch/index.html?lang=fr

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-60444.html