Le Conseil fédéral adopte la stratégie nationale Addictions

Berne, 11.11.2015 - Le Conseil fédéral a adopté la stratégie nationale Addictions. Elle repose sur les programmes actuels en matière de drogues, d’alcool et de tabac et tient également compte de nouvelles formes de dépendances. Cette stratégie vise à prévenir les addictions, à apporter un soutien précoce aux personnes à risque et à fournir de l’aide aux personnes concernées. Le Conseil fédéral a chargé le Département fédéral de l’intérieur (DFI) d’élaborer un plan de mesures d’ici la fin 2016.

La stratégie nationale Addictions est la réponse coordonnée aux comportements à risque et aux addictions dans le cadre des priorités en politique de la santé« Santé2020 ». Elle permet aussi de réagir face aux défis croissants que sont la dépendance aux médicaments, aux jeux d’argent, ou l’utilisation excessive d’internet.

La stratégie Addictions part du principe que l’individu est responsable de ses choix de vie et de son comportement. Son but est de renforcer ses compétences sanitaires, afin qu’il soit informé des risques et des conséquences possibles de ses choix. Les addictions et les comportements à risque sont la source de beaucoup de souffrance pour les personnes concernées et leur entourage tout en générant un important coût pour la société. Les conséquences, telles que le chômage, le recours à l'aide sociale, l'endettement ou des conditions de logement instables, sont importantes. Les coûts sociaux sont, eux aussi, significatifs. La consommation excessive d'alcool par exemple coûte chaque année près de 4,2 milliards de francs à la société.

En incluant l'ensemble des substances et pratiques susceptibles d'entraîner une addiction, la stratégie peut formuler des objectifs communs, tels que la protection de la jeunesse ou le renforcement de la qualité du traitement. Elle permet aussi de rassembler les forces de tous les acteurs: ceux qui sont impliqués dans la prévention, dans la réduction des risques et la thérapie, ainsi que ceux qui oeuvrent dans le domaine social, la justice et la police. Cela va dans le sens du modèle des quatre piliers qui a fait ses preuves en Suisse (prévention, thérapie, réduction des risques et réglementation). 


Résultats de la procédure d’audition

La stratégie Addictions a été bien accueillie par une large majorité des participants à la procédure d’audition. Les acteurs du domaine des addictions, de la santé et du social saluent la volonté de renforcer la coopération et la coordination entre les divers niveaux d’intervention. Une dizaine d’acteurs du domaine économique, avant tout des représentants des branches du tabac et de l’alcool, rejettent la stratégie qui risque d’entraîner selon eux une réglementation accrue des marchés du tabac et de l’alcool.

D’ici la fin 2016, un plan de mesures va être élaboré en collaboration avec les principaux partenaires. Une grande importance sera accordée à l’harmonisation avec la Stratégie de prévention des maladies non transmissibles et le rapport « Santé psychique en Suisse ».


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique, service de presse, tél. +41 58 462 95 05, media@bag.admin.ch



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Département fédéral de l'intérieur
http://www.edi.admin.ch

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-59398.html