Le point sur les éventuelles manipulations des valeurs des gaz d’échappement

Berne, 28.09.2015 - Ces derniers jours, l’OFROU a analysé en profondeur la possible manipulation de véhicules diesel. Depuis vendredi dernier, de nouvelles informations sont en cours d’examen. Par souci de protection de l’environnement et des consommateurs, l’OFROU prépare actuellement des décisions visant à prévenir l’arrivée sur les routes suisses de nouveaux véhicules potentiellement manipulés.

Aux dernières nouvelles, l'OFROU estime à environ 130 000 le nombre de véhicules en circulation qui pourraient être concernés en Suisse. Pour le moment, il s'agit exclusivement de modèles du groupe Volkswagen construits entre 2009 et 2014 par Audi, Seat, Skoda et Volkswagen (motorisations Euro 5 uniquement) et équipés de moteurs diesel en version 1,2 l TDI, 1,6 l TDI et 2,0 l TDI. L'enquête visant à déterminer si certains types de véhicules ont effectivement été dotés d'un logiciel trafiqué - et si oui, lesquels - se poursuit.

Eviter l'immatriculation de nouveaux véhicules potentiellement manipulés

L'OFROU prépare des décisions visant à empêcher la mise en circulation de nouveaux véhicules et de véhicules d'occasion étrangers. Grâce à cette mesure, il évitera l'admission à la circulation routière suisse de véhicules supplémentaires potentiellement manipulés, contribuant ainsi à calmer le jeu et rassurer les consommateurs.

Les véhicules suisses d'occasion et tous les véhicules déjà immatriculés en Suisse ne sont pas concernés par cette décision et peuvent continuer de circuler ou être mis en vente sur le marché de l'occasion. En prévision de la campagne de rappel et de leur réparation subséquente, ils devront toutefois rester localisables en tout temps grâce aux données d'immatriculation de l'OFROU et des services des automobiles.


Adresse pour l'envoi de questions

Service de presse de l’OFROU, tél. 058 464 14 91


Auteur

Office fédéral des routes OFROU
http://www.astra.admin.ch

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-58912.html