Les monuments sont constitutifs de l’histoire de la Suisse et du sentiment d’appartenance à un lieu

Berne, 08.09.2015 - Trois quarts environ des Suisses considèrent que les monuments historiques contribuent à forger l’attachement au lieu auquel ils se sentent appartenir. C’est ce que confirme une enquête représentative commandée par l’Office fédéral de la culture (OFC) en rapport avec les Journées européennes du patrimoine. Le point du questionnaire qui recueille la plus grande adhésion est celui ayant trait à l’importance sociale des monuments et au fait que ceux-ci incarnent l’histoire d’un pays ou d’un lieu.

Les monuments à valeur historique et patrimoniale sont perçus comme des points d’ancrage dans une époque où tout va de plus en plus vite. Ils constituent des repères et évoquent quelque chose de rassurant comme un chez soi. Ils contribuent à renforcer l’attachement émotionnel à un lieu et ils sont des porteurs et des vecteurs d’identité culturelle. Les monuments augmentent la qualité de vie d’une grande partie de la population suisse. Telle est la conclusion de l’enquête téléphonique représentative réalisée pour le compte de l’OFC à l’été 2015.

Pour neuf habitants de Suisse sur dix, les monuments historiques revêtent une grande importance sociale et une importance personnelle pour les trois quarts. Environ trois quarts des personnes interrogées indiquent que le lieu où elles « se sentent chez elles » possède un monument emblématique qui renforce en elles le sentiment d’appartenance à ce lieu. Sa préservation est jugée importante pour 86 % des avis exprimés.

56% des personnes interrogées indiquent que certaines constructions comme des maisons spécifiques, des églises, des places ou des fontaines sont déterminantes pour leur environnement familier. C’est le cas de 59% des Suisses alémaniques, contre 55% de Tessinois et 47% de Suisses romands. Il existe également des différences entre la ville et la campagne. Alors que six citadins sur dix considèrent que certaines constructions sont déterminantes pour leur environnement familier, ce n’est le cas que pour quatre personnes sur dix à la campagne.

A la question de savoir quel monument devrait encore absolument exister dans cent ans, les personnes interrogées placent clairement en tête le Pont de la Chapelle de Lucerne et le Palais fédéral à Berne, devant le château de Chillon et les châteaux de Bellinzone. La notion de patrimoine revêt un sens large au sein de la population et va des constructions de Le Corbusier à l’amphithéâtre d’Avenches en passant par le tunnel du Gotthard.

Nombre de ces monuments ouvriront leurs portes au public le week-end des 12 et 13 septembre prochains dans toute la Suisse. Toutes sortes d’événements et de manifestations s’y dérouleront dans le cadre des Journées du Patrimoine 2015, placées cette année sous le signe des « échanges et des influences ».

Sondage représentatif

L’enquête complète sur la perception du patrimoine culturel en Suisse est disponible en format PDF sous :

http://www.bak.admin.ch/umfrage2015

http://www.bak.admin.ch/enquete2015

http://www.bak.admin.ch/inchiesta2015 

Programme des Journées européennes du patrimoine en Suisse:

Le programme pour la Suisse est disponible online sous:

allemand: www.hereinspaziert.ch 

français: www.venezvisiter.ch


Adresse pour l'envoi de questions

Oliver Martin, chef de la section Patrimoine culture et monuments historiques, tel. 058 462 44 48, 079 760 86 94

Informations sur le programme des Journées européennes du patrimoine:
Cordula Kessler, Centre national d’information sur le patrimoine culturel (NIKE), tel. 031 336 71 11


Auteur

Office fédéral de la culture
http://www.bak.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-58622.html