Stratégie nationale visant à réduire les infections liées aux soins (stratégie NOSO)

Berne, 06.07.2015 - En Suisse, les infections contractées dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux (EMS) font partie des complications les plus fréquentes des traitements médicaux. Afin d’en réduire le nombre, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a, en collaboration avec tous les milieux concernés, élaboré la stratégie NOSO, dont le projet est actuellement mis en consultation.

En Suisse, on estime que 70 000 personnes contractent chaque année une infection dans un hôpital et qu'environ 2000 en meurent. Ces infections concernent notamment les voies urinaires et respiratoires ou se manifestent sous forme d'infections des plaies et de septicémies. Entraînant douleurs et souffrances chez les patients, elles rallongent souvent le séjour hospitalier et occasionnent des coûts supplémentaires. La stratégie NOSO a pour objectif d'améliorer la sécurité et la protection des patients, du personnel et de la population, et de diminuer les coûts. Des études prouvent que 20 à 50 % des infections nosocomiales pourraient être évitées.

Surveiller, prévenir et combattre
La stratégie NOSO vise à créer les conditions nécessaires à la mise en place d'une procédure efficace et harmonisée au niveau national pour surveiller, prévenir et combattre les infections dans les hôpitaux et les EMS. Elle s'appuie sur les priorités de politique sanitaire définies par le Conseil fédéral (« Santé2020 ») ainsi que sur la nouvelle loi sur les épidémies, qui entrera en vigueur début 2016. La stratégie se fonde sur des structures et des mesures existantes, clarifie les responsabilités et contribue à la réalisation coordonnée des objectifs en matière de prévention et de lutte. L'OFSP a élaboré cette stratégie avec les cantons et les autres milieux concernés, tels que les représentants des hôpitaux, des EMS, du corps médical et du personnel soignant.

Quatre champs d'action
La stratégie repose sur quatre champs d'action : gouvernance, monitorage, prévention et lutte, formation et recherche. Chaque champ comprend des objectifs stratégiques (12 au total) et des mesures-clés (32 au total). Le domaine de la gouvernance s'occupe entre autres d'établir des normes et directives nationales uniformes et obligatoires à partir des mesures ayant fait les meilleures preuves dans la pratique. Le monitorage a par exemple pour objectif de développer et d'exploiter un système national pour surveiller les infections et leurs conséquences. Le volet prévention se concentre sur la sensibilisation du personnel, des patients et des visiteurs des hôpitaux et des EMS aux règles d'hygiène essentielles comme la désinfection des mains. Le domaine de la formation et de la recherche met entre autres aussi l'accent sur la formation du personnel travaillant dans les hôpitaux et les EMS, en matière de prévention des infections.
 
Les milieux concernés ont jusqu'au 14 septembre 2015 pour donner leur avis sur le projet de stratégie. Le Conseil fédéral devrait l'approuver en décembre 2015, afin que la mise en œuvre puisse débuter l'année prochaine.


Adresse pour l'envoi de questions

OFSP, service de presse, tél. 058 462 95 05



Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-57988.html