Wagons bruyants : l’OFT et les CFF discutent la mise en œuvre de l’interdiction avec la branche

Berne, 25.06.2015 - Le Parlement a promulgué de nouvelles normes de niveau sonore admissible des wagons pour 2020. Les courses de wagons bruyants seront alors, de fait, bannies du réseau ferré suisse. Des personnalités de l’Office fédéral des transports (OFT) et des CFF ont discuté mercredi, avec des représentants de Suisse et d’Europe, des défis que cela représente et des moyens de les relever. Bien protéger la population du bruit des chemins de fer contribue à faire accepter la réalisation de projets ferroviaires.

La Confédération veut protéger la population des effets néfastes du bruit ferroviaire. D’ici à la fin de 2015, le matériel roulant suisse sera assaini. Aux endroits particulièrement exposés, on a construit des parois antibruit et des fenêtres insonorisées. En 2013, le Parlement a décidé que les prescriptiones relatives au bruit, valables jusqu’ici pour les wagons neufs, seront également obligatoires à partir de 2020 pour les véhicules plus anciens. Ceci équivaut de fait à une interdiction des courses de wagons bruyants sur le réseau ferré suisse. Les entreprises ferroviaires et les détenteurs de véhicules étrangers sont concernés.

L’OFT et les CFF ont donc invité mercredi à Berne environ 70 représentants de la branche, ainsi que d’autres personnes intéressées, à une réunion de réflexion consacrée au trafic sur le corridor de fret ferroviaire UE « Rhine - Alpine », de Rotterdam et Anvers à Gênes en passant par la Suisse. L’interdiction des wagons bruyants à partir de 2020 lance aux chemins de fer, aux détenteurs de véhicules et à la politique des pays de l’UE traversés par ce corridor des défis que l’OFT et les CFF prennent au sérieux : ils veulent aider à trouver des solutions. Il s’agissait par exemple de savoir si les ateliers de construction auraient des capacités suffisantes pour équiper les wagons et si la branche pourrait assumer des frais d’exploitation et d’entretien plus élevés.

Les représentants de l’OFT et des CFF ont rappelé aux participants les avantages de la réduction du bruit prévue : plus la population est protégée du bruit ferroviaire, plus elle accepte la croissance constante du transport ferroviaire. C’est pourquoi des efforts sont également entrepris dans l’UE et dans plusieurs de ses pays-membres afin de durcir les prescriptions antibruit pour les wagons. L’OFT tient à coordonner le mieux possible la marche à suivre avec les pays du corridor « Rhine - Alpine » et avec l’UE. Aujourd’hui déjà, des prix du sillon différenciés en fonction du bruit (bonus-bruit) récompensent financièrement le post-équipement du matériel roulant dans divers pays du corridor.

Sur la base des préoccupations soulevées pendant la réunion de réflexion, l’OFT et les CFF chercheront des solutions avec leurs partenaires de Suisse et de l’UE. Si nécessaire, d’autres mesures seront prises pour que la réduction du bruit soit mise en œuvre en 2020 en accord avec les partenaires concernés.


Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral des transports
Service de presse
+41 (0)58 462 36 43
presse@bav.admin.ch


Auteur

Office fédéral des transports
https://www.bav.admin.ch/bav/fr/home.html

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-57852.html