Stratégie nationale Addictions: Ouverture de la procédure d'audition

Berne, 12.05.2015 - La stratégie nationale Addictions, élaborée par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) en collaboration avec ses partenaires, est soumise à une procédure d'audition jusqu'au 11 juillet. La Stratégie veut intégrer dans une approche globale toutes les formes de dépendance et dépasser la politique fragmentée conduite jusqu'à maintenant. Elle a pour objectifs de prévenir les addictions, de réduire les dommages pour la santé, de fournir aux personnes dépendantes l'aide et les traitements nécessaires et d'éviter les retombées négatives sur la société.

Avec l'agenda Santé2020, le Conseil fédéral entend renforcer la promotion de la santé et la prévention des maladies. Une réponse coordonnée aux dépendances et comportements à risque joue un rôle important. Le Département fédéral de l'intérieur a ainsi chargé en juin 2014 l'OFSP d'élaborer, en collaboration avec ses partenaires, une Stratégie nationale Addictions. S'appuyant sur les expériences faites jusqu'à maintenant en matière de politique des dépendances, notamment au sein des Programmes nationaux alcool et tabac, la Stratégie regroupe les diverses mesures dans un cadre global afin d'accroître leur efficacité. Elle tient également compte des nouvelles formes d'addictions qui ont gagné en importance, comme la dépendance aux médicaments ou aux jeux d'argent ou l'utilisation excessive d'internet.

Ce que veut la Stratégie
La Stratégie nationale Addictions place le bien-être et la santé de la personne au centre. Elle part du principe que l'individu est responsable de lui-même, de sa santé et de son environnement. Il s'agit de fournir à chacun les informations lui permettant de faire ses choix en toute connaissance de cause. La stratégie s'attache également à promouvoir un cadre favorable à la santé tout en fournissant, dans la mesure du possible, l'assistance nécessaire à celles et ceux qui développent une addiction. Cela concerne par exemple l'accessibilité de l'alcool ou du tabac aux mineurs ou la législation visant à limiter l'exposition à la fumée passive.

Les personnes devenues dépendantes doivent pouvoir recevoir une assistance coordonnée et adaptée à leurs besoins. Elle inclut des formes diverses de conseil et de thérapie, ainsi que l'aspect de la réduction des risques.

En incluant l'ensemble des substances susceptibles d'entraîner une dépendance, ainsi que des comportements problématiques, la Stratégie peut formuler des objectifs communs, comme par exemple la protection de la jeunesse ou le renforcement de la qualité du traitement. Cette approche globale permet aussi une meilleure coordination entre tous les acteurs impliqués. Cela va tout-à-fait dans le sens du modèle qui a fait ses preuves en Suisse des quatre piliers (prévention, thérapie, réduction des risques et réglementation).  

La plupart des gens n'ont pas de comportement à risque et ne mettent ni eux-mêmes ni autrui en danger. Certains, en revanche, ne parviennent pas à maîtriser leur consommation. Les addictions qui peuvent en résulter sont non seulement la source de beaucoup de souffrance pour les personnes concernées et leur entourage, mais aussi un poids pour la société. Les conséquences, telles que le chômage, le recours à l'aide sociale, l'endettement ou des conditions de logement instables, sont importantes. Les coûts sociaux sont, eux aussi, significatifs. La consommation excessive d'alcool par exemple entraîne chaque année près de 4,2 milliards de francs de coûts à la société.

Le projet de Stratégie a été élaboré avec le soutien d'un vaste comité d'experts. Les milieux intéressés ont jusqu'au 11 juillet 2015 pour donner leurs avis. La Stratégie Addictions sera soumise au Conseil fédéral d'ici l'automne. Dans une prochaine étape, un plan de mesure sera élaboré en collaboration avec les principaux partenaires.


Adresse pour l'envoi de questions

OFSP, service de presse, téléphone 058 462 95 05 ou media@bag.admin.ch



Auteur

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-57224.html