Le conseiller fédéral Johann N. Schneider-Ammann et le directeur général de l’ESA renforcent la création d’entreprises du secteur spatial

Berne, 27.03.2015 - Le conseiller fédéral Johann N. Schneider-Ammann a reçu aujourd’hui à Zurich le directeur général sortant de l’Agence spatiale européenne ESA, Jean-Jacques Dordain. Un mémoire d’entente sur la promotion de l’incubation d’entreprises et donc sur le renforcement de la présence de l’ESA sur sol suisse a été signé à cette occasion. Les partenaires ont aussi dressé un bilan intermédiaire de la coprésidence de l’ESA au niveau ministériel assumée conjointement par la Suisse et le Luxembourg.

En signant le mémorandum d'entente, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann et le directeur général de l'ESA Jean-Jacques Dordain ont ouvert un nouveau chapitre de la longue et fructueuse collaboration de la Suisse au sein de l'ESA. La promotion de technologies spatiales novatrices n'est pas seulement un investissement dans de futures missions spatiales, mais servira aussi et surtout à promouvoir la coopération étroite entre les hautes écoles et l'industrie, un des atouts de la réussite de la Suisse comme pôle scientifique et industriel.

Le développement de la coopération scientifique et technologique, également sur des projets internationaux de grande complexité, est un des objectifs de la co-présidence suisse de l'ESA. L'atterrissage réussi de la sonde Philae sur la comète «Tchouri» dans le contexte de la mission Rosetta, en décembre dernier, est le fruit de cette coopération dans un projet où la Suisse est en première ligne.

Sous la co-présidence suisse, les ministérielles de Naples (2012) et de Luxembourg (2014) ont permis de lancer des programmes européens majeurs dans les domaines du transport spatial (Ariane 6), de l'exploration spatiale (CHEOPS, exploration des exoplanètes) et des applications spatiales (satellites météorologiques). La Suisse a pu offrir à cette occasion ses bons services en facilitant en particulier un rapprochement entre ses voisins immédiats et partenaires au sein de l'ESA, l'Allemagne et la France.

L'ESA compte depuis cette année 22 Etats membres, y compris la Hongrie et l'Estonie qui se trouvent en processus de ratification. Le budget de l'ESA pour 2015 se monte à quelque 4,4 milliards d'euros, la Suisse y contribuant à hauteur de 135 millions d'euros. L'adhésion de la Suisse à l'ESA offre à notre industrie spatiale l'opportunité de se mesurer à la concurrence internationale et d'y défendre sa place grâce à ses hautes performances.

La rencontre entre le chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche et le directeur général de l'ESA a eu lieu au siège de RUAG Space à Zurich Seebach. Présent également en Autriche, en Suède et en Finlande, RUAG Space est le premier équipementier spatial indépendant en Europe. Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a rendu hommage au directeur général Jean-Jacques Dordain, qui quittera ses fonctions fin juin, pour son action remarquable à la tête de l'Agence spatiale européenne au cours des douze dernières années. Sous la direction de Jean-Jacques Dordain, l'ESA est devenue une organisation agissant sur le plan mondial.


Adresse pour l'envoi de questions

Daniel Neuenschwander,
SEFRI
chef de la division Affaires spatiales,
tél. 058 463 17 93, daniel.neuenschwander@sbfi.admin.ch

Erik Reumann,
porte-parole du DEFR,
tél. 079 303 81 53,
erik.reumann@gs-wbf.admin.ch


Auteur

Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche
http://www.wbf.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-56707.html