Prévention et gestion des catastrophes: le conseiller fédéral Didier Burkhalter participe à la Conférence mondiale des Nations Unies à Sendai

Berne, 09.03.2015 - Du 14 au 18 mars 2015, la ville japonaise de Sendai accueillera la troisième Conférence mondiale des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophes (Disaster Risk Reduction, DRR). Pendant la partie ministérielle, le conseiller fédéral Didier Burkhalter conduira la délégation et défendra la position de la Suisse. Ensuite, la délégation suisse, qui compte notamment des représentantes et représentants de l’Aide humanitaire de la Confédération, de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et de l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP), continuera les négociations visant à l’adoption d’un nouveau plan d’action cadre. Quant au conseiller fédéral Didier Burkhalter, il poursuivra son voyage le 15 mars à destination de l’Indonésie et du Sri Lanka pour participer à des entretiens politiques.

La croissance démographique, le changement climatique et d'autres phénomènes observés à l’échelle planétaire entraînent une augmentation de la fréquence et de la gravité des catastrophes et des situations d’urgence. De ce fait, la stratégie de réduction des risques de catastrophe (Disaster Risk Reduction ou DRR), qui recouvre des mesures de préparation et de prévention, se révèle de plus en plus cruciale pour limiter l'ampleur des catastrophes et améliorer leur gestion.

La troisième Conférence des Nations Unies sur la réduction des risques de catastrophes se tiendra à Sendai, dans une région elle-même touchée par une catastrophe dévastatrice (tsunami de 2011). Elle réunira des représentantes et représentants d’Etats, d’organisations non gouvernementales, du milieu scientifique et du secteur privé. Le but de la Conférence est de définir un nouveau plan d’action cadre précisant les objectifs stratégiques et les axes prioritaires du travail de réduction des risques de catastrophes pour les années à venir, qui viendra remplacer le plan d’action de 2005.

En matière de gestion des catastrophes, la Suisse peut faire valoir une expertise reposant sur de longues années d’expérience. Au sein de la Confédération, l’analyse des risques, la mise en œuvre de mesures et la coordination de tous les acteurs impliqués dans la prévention et la gestion des catastrophes relèvent, pour la Suisse, de l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP) et de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et, pour l’étranger, de la Direction du développement et de la coopération (DDC). La DDC concentre son action sur les populations les plus pauvres, qui sont aussi celles qui sont le plus souvent et le plus durement touchées par les catastrophes.

Parmi les membres de la délégation suisse à Sendai figureront donc de hauts représentants de ces trois services fédéraux: Manuel Bessler, délégué du Conseil fédéral à l’aide humanitaire, Josef Hess, sous-directeur de l’OFEV, et Benno Bühlmann, directeur de l’OFPP. La Suisse avait accueilli à Genève le processus de préparation de la Conférence de Sendai et plaidé à cette occasion en faveur d’une approche intégrée de la DRR dans le nouveau document-cadre. Cette approche se fonde sur une prise en considération globale des dangers, l’implication de tous les acteurs pertinents et une planification intégrale des mesures visant à réduire les risques de catastrophes.

Pendant la partie ministérielle de la conférence, le 14 mars 2015, le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) Didier Burkhalter présentera la position de la Suisse sur le nouveau plan d’action cadre de réduction des risques de catastrophes.


Entretiens politiques en Indonésie et au Sri Lanka

Le chef du DFAE Didier Burkhalter quitttera ensuite Sendai le 15 mars 2015 pour gagner la capitale indonésienne Djakarta. Il y rencontrera notamment son homologue Retno Marsudi, et sera reçu au secrétariat de l’ANASE. Le 17 mars, il sera à Colombo, capitale du Sri Lanka, pour s’entretenir entre autres avec le président sri lankais Maithripala Sirisena, le premier ministre Ranil Wickremesinghe et le ministre des affaires étrangères Mangala Samaraweera, ainsi qu’avec des représentants de l’Alliance nationale tamoule. Il se rendra également à Jaffna, dans le nord du Sri Lanka, pour visiter un village ayant bénéficié du soutien de la DDC dans le cadre du programme humanitaire de reconstruction mis sur pied après le tsunami de 2004 et la fin du conflit armé. Des techniques de construction conçues pour résister aux catastrophes ont été appliquées dans ce programme.


Renseignements:

Information DFAE: tél. 058 462 31 53
Section Médias de l’OFEV: tél. 058 462 90 00
Communication OFPP: tél. 058 462 55 83


Adresse pour l'envoi de questions

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél. Service de communication: +41 58 462 31 53
Tél. Service de presse: +41 58 460 55 55
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE



Auteur

Département fédéral des affaires étrangères
https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae.html

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr

OFPP - Office fédéral de la protection de la population
http://www.bevoelkerungsschutz.admin.ch/

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-56503.html