CFR – Racisme anti-Noirs: un phénomène trop souvent minimisé

Berne, 12.06.2014 - La Commission fédérale contre le racisme CFR publie un bulletin TANGRAM sur le racisme anti-Noirs. Elle désire ainsi attirer l’attention sur un phénomène qui est encore trop souvent minimisé ou mis sur le compte de la susceptibilité des victimes.

Les insultes racistes anti-Noirs, de même que de nombreux stéréotypes très courants sur l’Afrique et les Africains, plongent leurs racines dans un passé colonial pas si lointain, qui a aussi marqué la Suisse.

On ne peut l’ignorer si l’on veut comprendre le racisme anti-Noirs et l’impact que certaines insultes racistes – mais également certains mots ou images racialisés en circulation dans l’espace public – ont sur leurs victimes. Interrogée par TANGRAM, la politologue Noémi Michel explique: «lorsqu’ils sont énoncés dans le présent, les actes de discours racialisés ravivent une longue histoire d’exclusion et de violence». Ses recherches rendent compte du pouvoir injurieux du discours et soutiennent qu’il faut considérer les contestations publiques contre les discours racistes «blessants» comme des appels à l’égalité.

André Loembé, qui a rédigé un article sur les couples dits «mixtes», note que ces derniers sont encore considérés comme «hors norme» et que leurs enfants sont systématiquement catégorisés comme «Noirs» par la société, qui gomme ainsi une partie de leur identité au profit de l’autre.

Les contrôles policiers «au faciès», qui se fondent sur le seul critère de la couleur de peau, sont un problème récurrent. Denise Graf, qui travaille depuis de nombreuses années sur ce sujet, note que «pour la victime, le profilage racial représente toujours un traumatisme important qui laisse un sentiment d’humiliation, d’exclusion et d’incompréhension face à l’arbitraire». Elle constate que les réponses apportées par les services d’aide aux victimes n’arrangent pas les choses et représentent souvent un nouveau traumatisme.
 
Des discriminations envers les Noirs sont constatées sur le marché suisse de l’emploi. Un article fait état des recherches menées par Jules Mapatano et le sociologue Claudio Bolzman dans le cadre de la Haute école de Travail social de Genève, et analyse plus particulièrement la situation des personnes hautement qualifiées d’origine africaine sur le marché de l’emploi en Suisse.

Avec ce bulletin TANGRAM sur le racisme anti-Noirs, la CFR espère aussi renforcer la recherche dans ce domaine et souligner l’importance de reconnaître, de documenter et de dénoncer des faits dont la gravité est trop souvent sous-estimée.


Adresse pour l'envoi de questions

Martine Brunschwig Graf, présidente de la CFR, 079 507 38 00, martine@brunschwiggraf.ch
Joëlle Scacchi, responsable de la communication de la CFR, 078 710 44 75, joelle.scacchi@gs-edi.admin.ch



Auteur

Commissions du DFI


Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-53332.html