Signature d’un accord entre le CERN et l’ESA: conscientes de leurs origines communes, deux organisations pionnières en recherche joignent leurs efforts

Berne, 28.03.2014 - Un accord de coopération entre l’Agence spatiale européenne ESA et le CERN a été signé aujourd’hui à Genève en présence du Secrétaire d’Etat Mauro Dell’Ambrogio. Cet accord renforce la collaboration entre les deux organisations, qui font chacune œuvre de pionnier dans leur domaine de recherche et qui symbolisent le succès à long terme de la coopération en Europe. La cérémonie de signature a été l’occasion de célébrer Edoardo Amaldi, physicien nucléaire et co-fondateur du CERN, dont la vision d’une coopération spatiale a donné naissance à l’ESA.

Les directeurs généraux de l’ESA et du CERN ont signé aujourd’hui à Genève un accord de coopération. Cet accord jette les bases de l’échange d’information, de compétences et d’expérience entre les deux organisations et élargit les possibilités de développements communs. Au-delà du gain d’efficacité, le renforcement de la coopération doit améliorer encore la compétitivité des deux organisations sur la scène internationale.

Les représentants des Etats membres ont participé à la cérémonie de signature. Le secrétaire d’Etat Mauro Dell’Ambrogio y représentait la Suisse. En sa qualité de membre fondateur des deux organisations et d’Etat hôte du CERN, la Suisse attend de cet accord des synergies concrètes, notamment pour le développement de matériaux innovants utilisables dans des environnements extrêmes. L’institutionnalisation de la coopération devrait également ouvrir de nouvelles voies d’acquisition, où l’industrie suisse pourrait se positionner.

L’Organisation européenne pour la recherche nucléaire CERN a été fondée en 1954 et est devenue depuis le plus grand centre de physique des particules au monde. Le CERN a abouti à plusieurs découvertes essentielles sur la structure de la matière et sur les lois fondamentales régissant la physique, qui entrent peu à peu dans le quotidien par le biais des développements technologiques. En informatique, ces développements ont notamment mené à Internet, tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Grâce à l’association de la Suisse à l’ESA, les EPF, les universités, les hautes écoles spécialisées et l’industrie suisse peuvent participer aux différentes phases des missions spatiales, de la recherche scientifique de pointe aux applications industrielles, en passant par le développement de prototypes. Les prouesses technologiques réalisées au niveau national et l’excellence des instruments développés dans les domaines connexes du spatial contribuent à renforcer la position de la Suisse en recherche et en innovation. Les connaissances et le savoir-faire technologiques acquis de la sorte débouchent sur le développement de produits dérivés des applications spatiales et qui présentent une haute valeur ajoutée dans des domaines aussi variés que les transports, l’agriculture ou la gestion de l’environnement.


Adresse pour l'envoi de questions

Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation SEFRI
Andreas Werthmueller, division des affaires spatiales
Tél. +41 58 463 35 95


Auteur

Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation
http://www.sbfi.admin.ch

Dernière modification 05.01.2016

Début de la page

https://www.admin.ch/content/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-52463.html